Le premier film Netflix québécois en première mondiale aux RVQC

Crédit photo: Bertrand Calmeau / Netflix jusqu'au déclin

La 38e édition des Rendez-vous Québec Cinéma (RVCQ) a dévoilé aujourd'hui sa programmation, qui permettra une fois de plus aux cinéphiles de voir des nouveautés et de visionner sur grand écran les films marquants de l'année.

Parmi les longs métrages en première mondiale qui risquent d'en intéresser plusieurs, on pense entre autres à Jusqu'au déclin, le premier film québécois financé par Netflix, qui sera présenté le 28 février en présence de l'équipe, dont le réalisateur Patrice Laliberté et, qui sait, des membres de la distribution, composée entre autres de Réal BosséMarc BeaupréMarilyn CastonguayGuillaume Cyr et Marc-André Grondin. De la réalisatrice Jeanne Leblanc (Isla Blanca), Les nôtres s'affiche également comme fort prometteur, explorant comment un événement peut changer toute la dynamique dans une petite communauté. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il sera en ouverture du festival. Deux premiers films auront également droit à leur soirée tapis bleu, soit Flashwood de Jean-Carl Boucher ainsi que Mont Foster de Louis Godbout, avec entre autres Laurence Leboeuf et Patrick Hivon. Les documentaires Résistance : la police face au murFemmes des casernes et Jokebox : un rêve américain fait au Québec seront aussi présentés en première mondiale, ce dernier ayant aussi été choisi comme film de clôture. Les RVQC offriront également deux primeurs en matière de websérie avec la troisième saison d'Écrivain public ainsi que Ramaillages.

Par ailleurs, si vous n'avez pas encore vu Sympathie pour le diableGenèseAntigoneIl pleuvait des oiseauxJeune JulietteMatthias et Maxime ou La femme de mon frère, c'est votre chance. Des présentations spéciales de films sont également au programme, histoire de voir ou revoir La moitié gauche du frigo pour ses 20 ans, Les bons débarras pour ses 40 ans et Les brûlés pour ses 60 ans.

D'autres documentaires, tel que Maisonneuve de Nicolas Wadimoff, et bon nombre de courts métrages, dont Je finirai en prison, comptent également parmi la programmation, que vous pouvez consulter intégralement ici.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES