Malgré l'annulation de la cérémonie physique, le Gala Québec Cinéma a bien eu lieu grâce à la magie du web et des tournages distancés. C'est en effet d'abord en direct sur Facebook qu'on a retrouvé Guillaume LambertÉlise Guilbault et Mani Soleymanlou à l'animation de cette soirée rebaptisée le Gala sur sofa. Depuis le cabaret Lion d'Or, ils sont su mener avec humour cette édition bien spéciale qui a été ponctuée de problèmes techniques et de passages un peu cacophoniques.

On avait de quoi se sentir par moments comme dans une vidéoconférence avec mononcle et matante tellement ça pouvait parler en même temps ou que les cadrages n'étaient pas toujours réussis, mais le trio d'animateurs était doté d'une répartie telle que toutes ces petites erreurs passaient très bien avec deux ou trois gags spontanés bien pensés. Surtout, chacun de ces comédiens sait rebondir sur des malaises avec un naturel saisissant!

Tout de même, Micheline Bernard qui n'entend pas avoir gagné le prix de Meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien et qui livre un discours de remerciement composé de silences et d'expressions interloquées, c'était très amusant, surtout quand on sait qu'elle a pu se reprendre à la toute fin. Dans le même genre, c'était assez ironique de voir Sophie Deraspe se rendre à la porte pour récupérer son Iris de la Meilleure réalisation en étant suivie par un cellulaire qui filmait du mieux qu'il pouvait en étant garroché de tous les bords.

En plus de ponctuer la soirée de leur humour et de leur amour pour le cinéma, Guillaume, Élise et Mani ont aussi rendu un hommage aux disparus de la dernière année franchement rafraîchissant en comparaison aux grands numéros habituels. Avec simplicité, sincérité et proximité (de coeur, pas physique, évidemment), ils ont fait de ce segment un moment réellement touchant.

En plus des animateurs, plusieurs artistes et artisans ont fait voir leur joli minois à l'écran, entre autres en ayant envoyé des vidéos dont des extraits ont été diffusés au début de cette cérémonie à la bonne franquette. Ils ont été ainsi sollicités tout au long du gala, que ce soit pour parler de scènes marquantes de la dernière année, pour présenter des prix ou pour, bien sûr, faire leurs remerciements. Une belle place a aussi été accordée à la cinéaste abénaquise Alanis Obomsawin, la récipiendaire de l'Iris hommage cette année.

Au total, c'est le travail de 188 nommés qui a été célébré, et plusieurs de ces derniers étaient à l'écoute. Sur la page Facebook de Québec Cinéma, ce n'étaient que 400 à 500 personnes qui étaient connectées en direct, mais il ne s'agit là que d'une des nombreuses plateformes où on pouvait voir la soirée. Espérons donc que la formule a su atteindre un plus grand nombre de gens au total, même un mercredi soir plutôt qu'un dimanche, comme le gala essuie malheureusement souvent des critiques parce qu'il ne rejoindrait pas suffisamment un grand public au goût de certains.

Le deuxième segment du gala, présenté en direct à l'émission Bonsoir bonsoir, a probablement trouvé de meilleures cotes d'écoute avec le dévoilement des quatre prix principaux et les remerciements des gagnants de ceux-ci, en plus de la fille d'Andrée Lachapelle qui a accepté le prix de meilleure actrice au nom de sa mère, décédée l'automne dernier.

Christine Beaulieu, membre du conseil d'administration de Québec Cinéma, a participé avec l'animateur Jean-Philippe Wauthier au quiz de Paul Houde baptisé « des chiffres et du cinéma », le genre de chose qu'on n'aurait jamais vue dans un gala traditionnel! Moins déjantée que le Gala sur sofa du trio de comédiens animateurs, cette conclusion de la soirée a tout de même offert quelques bons moments comme celui-là.

Les gagnants

Meilleur film

Antigone - ACPAV - Marc Daigle

Fabuleuses - GO Films - Nicole Robert

La femme de mon frère - Metafilms - Sylvain Corbeil, Nancy Grant

Il pleuvait des oiseaux - Les Films Outsiders - Ginette Petit

Jeune Juliette - Metafilms - Sylvain Corbeil

Kuessipan - Max Films Média - Félize Frappier

Mafia Inc - Attraction Images - Antonello Cozzolino | Caramel Films - Valérie D'Auteuil, André Rouleau

Meilleure interprétation féminine dans un premier rôle

Anne-Élisabeth Bossé - La femme de mon frère

Anne Dorval - 14 jours 12 nuits

Léane Labrèche-Dor - Le rire

Andrée Lachapelle - Il pleuvait des oiseaux

Noémie O'Farrell - Fabuleuses

Meilleure interprétation masculine dans un premier rôle

Robin Aubert (Bernard) - Jeune Juliette

Marc-André Grondin (Vincent «Vince »Gamache) - Mafia Inc

Patrick Hivon (Karim) - La femme de mon frère

Niels Schneider (Paul Marchand) - Sympathie pour le diable

Gilbert Sicotte (Charlie) - Il pleuvait des oiseaux

Meilleure réalisation

Monia Chokri - La femme de mon frère

Guillaume de Fontenay - Sympathie pour le diable

Sophie Deraspe - Antigone

Matthew Rankin - Le vingtième siècle

Myriam Verreault - Kuessipan

Meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien

Ève Landry - Il pleuvait des oiseaux

Geneviève Schmidt - Menteur

Juliette Gosselin - Fabuleuses

Micheline Bernard - Matthias et Maxime

Micheline Lanctôt - Le rire

Meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien

Pier-Luc Funk - Matthias et Maxime

Robin Aubert - Merci pour tout

Rémy Girard - Il pleuvait des oiseaux

Sasson Gabai - La femme de mon frère

Sergio Castellito - Mafia Inc. 

Prix du public

Il pleuvait des oiseaux

La femme de mon frère

Maria Inc. 

Menteur

Merci pour tout

Révélation de l'année

Catherine Chabot - Menteur

Sharon Fontaine-Ishpatao - Kuessipan

Alexane Jamieson - Jeune Juliette

Nahéma Ricci - Antigone

Lilou Roy-Lanouette - Jouliks

Meilleur scénario

Louise Archambault - Il pleuvait des oiseaux

Jean Barbe, Guillaume de Fontenay, Guillaume Vigneault - Sympathie pour le diable

Sophie Deraspe - Antigone

Anne Émond - Jeune Juliette

Naomi Fontaine, Myriam Verreault - Kuessipan

Film s'étant le plus illustré à l'extérieur du Québec

Antigone

La femme de mon frère

Kuessipan

Genèse

Matthias et Maxime

Répertoire des villes disparues 

Meilleur premier film

Mad Dog Labine - Jonathan Beaulieu-Cyr, Renaud Lessard

Sympathie pour le diable - Guillaume de Fontenay 

Le vingtième siècle - Matthew Rankin

Meilleure musique originale 

Andréa Bélanger, David Ratté (Will Driving West) - Il pleuvait des oiseaux

Jean-Michel Blais - Matthias & Maxime

Jean Massicotte, Jad Orphée Chami Antigone

Howard Shore The Song of Names

Peter Venne - Le vingtième siècle

Meilleur son

Bernard Gariépy Strobl, Sacha Ratcliffe, Lyne Trépanier - Le vingtième siècle

Claude Beaugrand, Michel B. Bordeleau, Bernard Gariépy Strobl, Claude La Haye, Raymond Legault - The Song of Names

Luc Boudrias, Sylvain Brassard, Jean Camden - Mafia Inc. 

Serge Boivin, Olivier Calvert, Samuel Gagnon-Thibodeau, Roger Guérin - Ville Neuve

Sylvain Bellemare, Jocelyn Caron, Bernard Gariépy Strobl, Dominique Lacour - Sympathie pour le Diable

Meilleurs effets visuels

Alchimie 24 - The Song of Names

Mikros - The Hummingbird Project

Oblique FX - Sympathique pour le diable

Meilleur montage

Geoffrey Boulangé, Sophie Deraspe - Antigone

Matthew Rankin - Le vingtième siècle

Monia Chokri, Justine Gauthier - La femme de mon frère

Myriam Poirier - 14 jours, 12 nuits

Xavier Dolan - Matthias et Maxime

Meilleure direction de la photographie

André Turpin - Matthias et Maxime

Josée Deshaies - La femme de mon frère

Mathieu Laverdière - Il pleuvait des oiseaux

Nicolas Canniccioni - Kuessipan

Yves Bélanger - 14 jours, 12 nuits

Meilleur court métrage de fiction

Je finirai en prison

Jojo

Juste toi et moi

SDR

Une bombe au coeur

Meilleur court métrage d'animation

Le cortège

Le mal du siècle

Les vêtements

Organic

Physique de la tristesse

Meilleure direction artistique

Dany Boivin - Le vingtième siècle

David Pelletier - Mafia Inc. 

Marie-Claude Gosselin, Jean Lebourdais - Il pleuvait des oiseaux

Sylvain Lemaître - Jeune Juliette

Éric Barbeau - La femme de mon frère

Meilleur maquillage

Adriana Verbert - Le vingtième siècle

Bruno Gatien, Marlène Rouleau - Mafia Inc. 

Erik Gosselin, Edwina Voda - Matthias et Maxime

Jeanne Lafond - Jouliks

Léonie Lévesque-Robert - Fabuleuses

Meilleurs costumes

Caroline Poirier - Il pleuvait des oiseaux

Ginette Magny - Jouliks

Patricia McNeil - La femme de mon frère

Patricia McNeil - Le vingtième siècle

Valérie Lévesque - Mafia Inc.

Meilleure coiffure

Daniel Jacob - Fabuleuses

Martin Lapointe - Il pleuvait des oiseaux

Micheline Côté - The song of Names

Nermin Grbic - Le vingtième siècle

Stéphanie Deflandre - Mafia Inc. 

Meilleure distribution des rôles

Jacynthe Beaudet, Tobie Fraser, Geneviève Hébert, Myriam Verreault - Kuessipan

Karel Quinn (Casting Karel Quinn), Lucie Robitaille (Casting Lucie Robitaille) - Il pleuvait des oiseaux

Nathalie Boutrie (Casting NB) - Jeune Juliette

Nathalie Boutrie (Casting NB), Francis Cantin, Bruno Rosato (Casting Cantin Rosato) - Mafia Inc.

Sophie Deraspe, Isabelle Couture, Pierre Pageau, Daniel Poisson (Gros Plan) - Antigone

Meilleur son de film documentaire

Une femme, ma mère

Sur les toits Havane

La fin des terres

Alexandre le fou

Échos d'Istanbul

Meilleur montage de film documentaire

Ziva Postec : La monteuse derrière le film Shoah

Soleils noirs

Mad Dog & The Butcher – Les derniers vilains

Une femme, ma mère

Alexandre le fou

Meilleure direction de la photographie de film documentaire

Mad Dog & The Butcher – Les derniers vilains

Soleils noirs

Alexandre le fou

Sur les toits Havane

Xalko

Meilleur film documentaire

Alexandre le fou - Pedro Pires

Mad Dog & The Butcher – Les derniers vilains - Thomas Rinfret

Soleils noirs - Julien Elie

Xalko - Hind Benchekroun, Sami Mermer

Ziva Postec : La monteuse derrière le film Shoah - Catherine Hébert

Page d'accueil