C'est lundi soir que se concluait Fugueuse, la suite et, qu'on ait aimé ou pas cette deuxième saison, force est d'admettre qu'elle nous a donné envie de la voir au complet. On nous a présenté la très peu crédible agente de police Fanny Couture (Ludivine Reding), on a découvert qu'Ariane (Laurence Latreille) avait en fait été assassinée, Damien Stone (Jean-François Ruel) a lancé une chanson pas croyable pour un gars fraîchement sorti de prison, Carlo (Iannicko N'Doua) s'est fait tuer sans que le meurtrier ne soit clairement identifié, les deux principaux protagonistes ont à nouveau échangé des baisers et, ah oui, des jeunes disparaissent suite à de mystérieuses soirées privées ou les fameux puppy party. Invraisemblable? C'est certain. Mais difficile d'arrêter de suivre un tel feuilleton, avouons-le. Attention, si vous n'avez pas vu l'ultime épisode de la série, voyez ici les sirènes d'alarme qui annoncent les divulgâcheurs.

La finale de Fugueuse a commencé avec un retour dans le temps pour nous ramener au moment de la mort de Carlo et nous montrer que c'est en fait Augustin Lewinski (Francis La Haye) qui l'a tué, en profitant du même coup pour recruter Damien à son bar. Pratique, quoi, de régler deux questions pour le prix d'une tout en arrivant avec un punch pas aussi efficace qu'on l'aurait souhaité.

On nous a ensuite ramené là où on nous avait laissé la semaine dernière, alors que Fanny s'est rendue chez Augustin (seule et sans protection policière, évidemment) pour nous montrer une fois de plus ses tactiques d'enquête douteuses. Pendant ce temps-là, les policiers sont débarqués chez Damien, absent, et les agents ont été accueillis par sa blonde Joannie (Ève Lemieux), qui était bien sûr dans toute une panique. Ils ont retrouvé en un tour de main la chemise ensanglantée du rappeur-proxénète, visiblement prêt à rester en possession d'un objet compromettant ad vitam æternam, et l'ont accusé (à tort) du meurtre de Carlo. Après avoir stagné longtemps, le dernier épisode de Fugueuse, la suite n'avait plus le temps de niaiser!

De son côté, Fanny - toujours sans protection, comme il se doit dans ce monde parallèle qu'est Fugueuse, la suite - s'est saoulée avec Augustin, n'y mettant le holà qu'au moment où il lui a offert de la cocaïne, parce qu'il y a toujours ben des limites. C'est là que la soirée a pris une mauvaise tournure, c'est le moins qu'on puisse dire. Le meurtrier moustachu lui a montré la vidéo de son viol collectif, ramenant des souvenirs évidemment atroces, en lui indiquant avec beaucoup de sous-entendus horribles que ses amis étaient sur le point d'arriver. C'est heureusement la police qui s'est finalement pointée à la porte en premier, sous le prétexte de vouloir poser des questions à Augustin. Tout ça n'a cependant pas aidé à retrouver Alex (Robin L'Houmeau), disparue depuis un moment déjà et bien ligotée chez le méchant en chef.

Mis au courant des activités monstrueuses de son fils, Franck Lewinski (Paul Savoie) lui a à peine donné une tape sur les doigts, étant lui-même impliqué dans les fameuses soirées privées et préférant que tout ça reste « discret », comme il l'a dit à Alex en la raccompagnant après l'avoir libérée. Au rayon des bonnes nouvelles, on a aussi pu voir Natacha (Kimberly Laferrière) sortir de prison, puisque Damien, lui aussi innocent, a été accusé pour le meurtre de Carlo et que les accusations contre elle sont donc annulées.

Tout a continué de débouler avec l'arrestation de Jérôme Montagne (Nicolas Canuel), qui n'a pas manqué d'utiliser sa perceuse pour tenter de détruire le disque dur de son ordinateur portable, et d'Augustin, qui risque fort de croupir en prison longtemps étant donné que Fanny a amené la preuve nécessaire pour l'accuser de l'assassinat de Carlo. En précipitant ainsi son histoire après s'être attardée trop longtemps à des trames narratives insignifiantes ou sous-développées, l'auteure Michelle Allen a manqué de temps pour vraiment nous présenter le dilemme auquel son personnage principal a dû faire face en offrant la preuve qui a libéré son ancien bourreau et ça, c'est fort dommage. Un élément intéressant de plus que Fugueuse, la suite a effleuré sans l'aborder avec la profondeur qu'il mérite.

Tout de même, Fanny n'a pas quitté sans un dernier BAM, puisqu'elle a envoyé promener son incompétente et irresponsable de patronne Josianne (Marie-France Lambert) en lui disant:  « tu sais, y'a pas juste les pimps qui savent peser sur nos boutons sensibles pour nous manipuler ». Heureusement, notre chère « fugueuse » ne réintégrera pas la police de sitôt.

Pour ajouter un peu plus de rose bonbon à la finale, on a eu droit à un épilogue situé quelques mois plus tard, alors que Fanny est allée voir Damien, de retour en prison à cause de ses bris de condition. Il lui a dit avoir compris des choses et l'a remerciée d'avoir aidé à faire retirer les accusations qui pesaient injustement contre lui, mais surtout, il s'est finalement excusé, avec sincérité en plus, pour tout ce qu'il lui a fait. C’est là que Fanny s’est levée pour montrer à l’écran son ventre de femme enceinte, un autre élément mielleux qu’on avait vu venir.

Disons qu'on ne pouvait pas s'attendre à beaucoup mieux du dernier épisode de Fugueuse, la suite qu'à cette fin aussi heureuse qu'accélérée. Après une première saison absolument renversante, la suite n'a malheureusement pas su combler les attentes, même si les cotes d'écoute sont là pour témoigner du succès populaire.

Plus de contenu