Khate ne mâche pas ses mots en parlant des gars d'OD Afrique du Sud

Crédit photo: Instagram Khate Lessard

La diversité en a pris un coup à la première élimination d'Occupation Double Afrique du Sud, puisque c'est Kayshia, une Lavalloise d'origine haïtienne, et Khate, la première femme trans de l'histoire de la téléréalité québécoise, qui ont dû plier bagage. Cette dernière ne voit cependant pas ça comme une mauvaise chose, étant donné qu'elle n'avait pas d'étincelles avec les gars de cette mouture d'OD, qu'elle n'a pas trouvés particulièrement intéressants, disons.

« Je suis déçue premièrement parce qu'il n'y a pas de diversité corporelle du côté des garçons. On a beaucoup de diversité du côté des filles, mais les garçons sont tous pareils. On dirait une gang d'enfants immatures. J'ai pas feelé les garçons cette année », nous a confié en entrevue la préposée aux bénéficiaires, conférencière et youtubeuse en pleine ascension. « On les voit pas très longtemps les garçons, fait que c'est pour ça que, souvent, le lien que les garçons vont faire, c'est physique. Ils vont aller voir physiquement ce qui les attire. En voyant les garçons de cette année, clairement, il fallait des petites filles aux gros seins. S'il y avait eu un gars avec une p'tite bedaine dans la gang, ça aurait peut-être été différent. »

La liaison entre Dragos et Jennifer avant leur arrivée à OD et surtout les cachotteries du DJ n'ont rien fait pour changer cette perception, mettons : « Jen connaissait beaucoup de monde. Elle courrait déjà après Kevin depuis plusieurs années, elle avait eu des relations avec Dragos pis Karl couchait avec la sœur de Jennifer! Et Karl s'est essayé pareil sur Jen... bref, les gars cette année, je suis ben déçue. » En voulez-vous du potin juteux? En v'la!

Peut-être que les choses se seraient déroulées différemment pour Khate si elle était restée assez longtemps dans l'aventure pour rencontrer les cinq gars qui vont arriver dans quelques semaines. « Je me suis informée un petit peu au côté de Renaud [Blanchet] parce qu'on a fait un live Facebook, pis Renaud m'a dit que c'est comme une autre vibe. Je pense qu'ils sont un peu plus matures », lance-t-elle avec espoir pour ses comparses de la troisième maison. Sur les réseaux sociaux, le très moustachu Jessie, qui a fait les auditions, mais qui n'a pas remporté le vote du public, avait d'ailleurs mentionné son intérêt pour l'exclue de 23 ans.

Malgré qu'elle n'ait pas développé de connexion avec les mâles de la deuxième maison, l'Amossoise a plutôt apprécié, à quelques exceptions près, leur réaction à son coming out, fait au moment de ses adieux, après son élimination de dimanche : « C'est sûr que j'étais un peu dans ma bulle quand je l'ai annoncé. Je les ai vus s'approcher un peu plus sur le divan, je venais de capter leur attention. Mathieu m'a dit que ça le touche et je suis restée quand même surprise, parce qu'il ne m'avait jamais parlé avant ce moment-là. Je pense que ça a été assez positif. Kevin avait l'air d'être moyen à l'aise, mais ne m'a pas glissé de mots. »

Khate ne quitte pas OD avec un chum, mais avec la fierté d'avoir été la première femme trans à l'émission : « C'est mission accomplie. J'ai mon téléphone maintenant, j'ai été voir les commentaires, j'ai été voir ce que le monde en pense. Les choses ont assez bougé côté diversité, je pense que le monde était vraiment content de voir ça à la télévision. C'est mission accomplie, et aussi d'être entrée directement dans la maison grâce au vote du public, c'est vraiment nice. » Elle salue d'ailleurs les fans qui répondent aux rares détracteurs, puisqu'elle a vite constaté que les quelques commentaires négatifs sont noyés sous la pluie de ses supporteurs. La seule chose pour laquelle Khate s'est fait critiquer, c'est sa façon de répéter le prénom de sa co-exclue dans OD Extra. Loin d'elle l'intention d'en rire : elle ne l'avait entendu qu'une seule fois avant de le répéter à la caméra et, entre le stress de l'élimination et les tensions évidentes entre les deux maisons de filles, elle avoue que ça a pu sortir « un peu drôle ».

Chez les filles de sa maison, la réaction face à sa sortie du placard était « parfaite », selon la jeune femme : « J'étais un petit peu nerveuse à l'idée qu'il y ait une fille qui ne comprenne pas trop, que j'aie à expliquer encore plus et qu'il y ait beaucoup d'incompréhension. Ça, j'aurais comme moins tripé. Mais les filles ont été super nice. Je leur avais dit de ne pas le dire aux garçons et elles ne l'ont pas fait, ça a vraiment fait un lien encore plus serré entre moi et les filles. »

Celles-ci ne sont d'ailleurs pas dupes et se doutent un peu que d'autres gars pourraient faire leur entrée dans la téléréalité, ou du moins, elles l'espèrent. « On trouvait ça bizarre qu'il y ait autant de filles et pas tant de gars, on trouvait ça pas juste. On se disait que les gars l'ont tellement facile, c'est incroyable. Pis là finalement, le Karma s'en est mêlé, donc c'est parfait. J'ai vraiment hâte de voir ça, mais ça me stresse de voir toutes les filles qui vont être dans la même maison. »

Quant à Khate, l'aventure d'OD est peut-être bien terminée, mais de nombreuses portes s'apprêtent à s'ouvrir. En plus de continuer de faire des conférences et d'alimenter sa chaîne YouTube (sur laquelle on pourra d'ailleurs voir un vlogue de ses trois semaines dans la maison des exclus pendant lesquelles elle a fait entre autres un safari), elle promet qu'elle a de beaux projets qui s'en viennent. « C'est des surprises, je veux pas tout de suite parler de quoi que ce soit. Vous verrez quand ça va sortir! »

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES