Une autre histoire, un autre drame familial

Crédit photo: ICI Radio-Canada Marina Orsini

Une nouvelle série écrite par celle qui nous a offert Mémoires VivesChantal Cadieux, prendra les ondes d'ICI Radio-Canada à compter du 7 janvier. Signant un retour à la fiction pour Marina Orsini, qui y joue le personnage principal, Une autre histoire est une dramatique qui risque de séduire les fans de la plume de l'auteure.

L'histoire d'Anémone (Marina Orsini) se découvre petit à petit, mais les grandes lignes de son existence nous sont dressées très rapidement avec quelques flashbacks et, surtout, une narration un peu trop appuyée (ce n'est pas nécessaire qu'elle dise être thanatologue quand on la voit embaumer un cadavre, on peut le comprendre!). C'est ainsi qu'on apprend d'entrée de jeu qu'elle avait une vie avant celle-là, qu'elle s'appelait Manon et qu'elle a été hébergée plus jeune dans une maison de femmes en détresse où elle a rencontré sa grande amie Lise (Danielle Proulx) après avoir fui un mari violent et leurs trois enfants pour recommencer tout à zéro et avoir deux autres filles et un autre fils, dont le père est décédé depuis peu. Mais surtout, la jeune cinquantenaire reçoit dès les premières minutes de la série un diagnostic d'Alzheimer précoce, une maladie qui peut être héréditaire.

Pour la première fois en 30 ans, elle pourrait donc avoir une raison de reconnecter avec ses premiers enfants, qui ne l'ont pas facile au premier regard. Jean-Olivier (Adam Kosh) suit une thérapie pour ses problèmes de dépendance tandis que Caroline (Debbie Lynch-White) et Sébastien (Benoît McGinnis) connaissent tous les deux des difficultés amoureuses. Mais les choses ne vont pas nécessairement mieux pour les enfants d'Anémone qui sont toujours dans sa vie, même si tout semble rose en apparence. Karla (Marilou Morin) est heureuse de rentrer à la maison, mais elle ne dit pas tout, alors que Simon (Mikhail Ahooja) vient d'avoir un deuxième bébé et qu'il cache des secrets à sa femme. La plus jeune, Olivia (Laurence Barrette), est une finissante du secondaire allumée.

Plus on avance dans la série, plus Anémone a de raisons de vouloir retrouver Caroline, Sébastien et Jean-Olivier et plus on se doute qu'elle entamera éventuellement les démarches, ce qui sera le début d'une Autre histoire. Mais c'est bien possible que quelqu'un d'autre parte sur ses traces avant, un mystérieux carnet venant ajouter un élément d'angoisse... D'ailleurs, si la nouvelle dramatique cherche certainement à nous tirer les larmes par moment, une intrigue policière pointe également le bout de son nez tranquillement pas vite. Après tout, un salon funéraire comme celui dans lequel travaille le personnage incarné par Marina Orsini, ça implique que la mort n'est jamais bien loin!

Il faut noter l'effort d'intégration de la diversité dans la série. Dans les trois premiers épisodes, on rencontre un couple interracial, un jeune homme trisomique ou encore une femme trans, que les enfants délaissés par Anémone considèrent comme leur mère. Il faudra voir comment ces personnages sont traités et comment ils évoluent au fil des saisons, mais il y a un beau potentiel de représentation.

La thanatologue dit que son métier l'aider à se pardonner et lui permet de connecter avec des gens qui, eux aussi, connaissent des drames familiaux, ce qui l'apaise. C'est peut-être le même sentiment qui traversera les téléspectateurs en faisant face à cette histoire.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES