Toujours en attente de son procès pour voies de fait sur une femme prévu pour les 27, 28 et 29 octobre prochains à la Cour municipale de Montréal, Éric Lapointe fait face à un nouveau chef d'accusation, selon ce qu'a rapporté La Presse ce mercredi matin.

Le chanteur rock aurait contacté la victime alléguée, dont l’identité est protégée par une ordonnance de non-publication, alors qu'il lui était interdit de le faire. Le tout se serait déroulé durant le temps des fêtes, plus précisément « le ou vers le 26 décembre 2019 ». Éric Lapointe devra donc comparaître le 7 août prochain pour cette nouvelle infraction.

C'est un autre revers pour l'artiste de 50 ans, alors qu'en début d'année lui et son avocat, Jacklin Turcot, espéraient régler l'affaire hors cours. Cependant, c'est en faveur de la Couronne que s'est penchée la Cour au mois de mars dernier et c'est à ce moment que les dates de procès ont aussi été convenues.

Par ailleurs, cela n'a pas empêché le chanteur d'être actif sur la scène musicale. Il a notamment dévoilé la nouvelle chanson À l’abri du monde entier, qui porte sur le confinement, le 24 avril dernier. Il sera également du spectacle Tout pour la musique présenté à TFO pour la Fête nationale.

Page d'accueil