Le 30 janvier dernier se tenait l'audience de comparution d'Éric Lapointe au palais de justice de Montréal. À titre de rappel, le chanteur fait face à des accusations de voies de fait sur une femme suite à un événement qui aurait eu lieu le 30 septembre dernier dans le cadre d'une soirée pour son 50e anniversaire. Il a depuis plaidé non coupable, mais il a dû se retirer de La Voix et de différentes apparitions télé. Au cours de cette audience, l'avocat du rockeur, Me Jacklin Turcot, a fait part du souhait de son client de régler l'affaire hors cours après que la Couronne ait indiqué vouloir que l'accusé subisse son procès.

C'est en faveur de la Couronne que s'est penchée la Cour ce mardi matin, alors qu'il a été annoncé qu'un procès se tiendrait bel et bien cet automne, plus précisément les 27, 28 et 29 octobre prochains, selon ce que rapporte ICI Radio-Canada.

Avant ces dates, les deux parties devront se rencontrer le 7 août pour que Me Jacklin Turcot fasse la demande d'obtention des déclarations que la plaignante aurait faites après l'accusation formelle contre Éric Lapointe. La défense présentera également des requêtes préliminaires.

L'avocat du chanteur a aussi demandé que son client n'ait pas à se présenter pour ces différentes dates d'audience. Le juge a accepté qu'il soit absent le 7 août, mais pour les dates de son procès, il a laissé le choix dans les mains du magistrat qui sera en charge de l'affaire.

Page d'accueil