Maripier Morin revient sur sa rupture avec Brandon Prust malgré elle

Crédit photo: Benoit Vermette Maripier Morin

Ce mercredi, Maripier Morin participait au segment Sans filtre de l'émission de radio d'Isabelle Maréchal au 98,5. L'entrevue a débuté dans l'allégresse, alors que Maripier se confiait sur sa chance de pouvoir animer un aussi gros show que celui de Studio G à TVA. Pour elle, c'est un rêve réalisé! Elle a ensuite abordé l'autre émission qu'elle pilote sur la chaîne Z, Mais pourquoi?, une série de type documentaire qui lui a permis d'explorer toutes sortes d'univers qui l'intriguaient. Un des épisodes, qui porte sur la congélation des ovules de Maripier, s'est avéré extrêmement difficile et a amené son lot de questionnement sur la parentalité. Mariper Morin s'est montrée extrêmement ouverte durant cette discussion.

Toutefois, il y avait un sujet que Maripier Morin avait demandé de ne pas aborder, et c'était sa rupture avec Brandon Prust. Isabelle Maréchal était au courant de cette spécification, mais a tout de même tenu à en parler.

Il est vrai que Maripier a partagé avec le public certains moments de sa relation avec l'ancien hockeyeur du Canadien, notamment leurs deux mariages, mais sa rupture, elle voulait la vivre dans l'intimité après avoir confirmé la nouvelle sur ses réseaux sociaux. Isabelle Maréchal trouvait tout de même que Maripier se devait d'en parler davantage. « Tu as toujours été quelqu'un de très public, tu as choisi la voie publique, tu nous as tenus au courant de tout. On a vu tes deux mariages [...]. Là tu ne vas pas m'aimer, je te préviens tout de suite. Je te le dis, tu ne vas pas m'aimer, mais je n'ai pas le choix de te parler de ça. J'espère que tu vas comprendre. Je n'ai vraiment pas le choix justement parce que tu le dis dans ta publicité, nouvelle coupe de cheveux, nouvelle émission, tout le monde attend ta nouvelle relation, ton nouveau chum, on voit plein de rumeurs. Et en plus, le mari que tu avais choisi, c'était un joueur de hockey connu. [...] Est-ce que tu comprends que les gens veulent savoir? », lui a demandé Isabelle.

Ce à quoi Maripier a répondu par un lourd soupir rempli d'émotions. Elle a tenté ensuite d'expliquer que sa présence dans le star-système québécois ne signifiait pas qu'elle doive dévoiler toute sa vie au public. Isabelle Maréchal ne l'a cependant pas laissé répondre et est revenue sur ses deux mariages qui ont été rendus publics. Il a fallu plusieurs demandes de Maripier pour que l'animatrice l'écoute finalement. Elle a expliqué qu'elle était avec Brandon bien avant qu'il ne fasse son entrée dans les Canadiens. À ce moment, personne ne se souciait de sa relation avec lui. Ce fut vraiment quand il a commencé à jouer avec l'équipe adorée du Québec et que Maripier s'est retrouvée au centre des projecteurs que soudainement les gens voulaient en savoir plus sur elle. Il reste que Maripier a le désir de garder certains détails pour elle.

Isabelle Maréchal lui a alors dit qu'elle comprenait, mais a enchaîné en lui disant : « Aujourd'hui, tu ne peux pas dire, toi, Maripier Morin, parlez-moi pas de ma rupture. » À ce moment de l'entrevue, on se demande ce que cherche à savoir l'animatrice de radio. Vraisemblablement, elle voulait une réaction de Maripier.

Cette dernière lui a répondu : « Je trouve ça triste en fait. Si tu me dis que je n'ai plus le droit de changer la façon dont je vais vivre ma vie personnelle. Mon Dieu, Isabelle, je pense qu'il faut que je change de métier. Parce que je pense qu'on est des humains. [...] Je ne suis pas en train de dire que le fait qu'on ait vécu notre relation publiquement était une erreur, pas du tout. [...] Mais est-ce que j'ai le droit maintenant, dans l'avenir, de vouloir être plus discrète, pour me protéger? »

Isabelle Maréchal lui a affirmé qu'elle avait le droit, qu'elle respectait ce choix, mais encore une fois, elle est revenue sur le fait que d'une certaine manière, elle avait l'obligation d'en parler. Maripier Morin, qui a été mis au coin du mur, finit par laisser tomber en retenant un sanglot : « J’ai pas le goût... Oui, c'est poche! Ce n'est jamais l'fun une rupture, ce n'est pas l'fun pour toi, ce n'est pas l'fun pour ton entourage. Oui, on est public, on fait un métier qui est public, mais ça reste qu'à la base on est des humains. »

L'entrevue s'est terminée avec un ajout fort intéressant de Maripier qui montre bien que parfois, les médias poussent trop loin : « Je sais que les gens le comprennent. Quand on a demandé aux gens de nous respecter là-dedans, j'ai senti une grande vague d'empathie. Après ça, je trouve qu'il y a un décalage entre ce que les médias me demandent et ce que le public semble vouloir. Le public dit qu'il comprend. Les médias, on dirait qu'ils ne lâchent pas le morceau. »

Pour écouter l'entrevue complète, rendez-vous sur le site du 98,5.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES