Les moments marquants des Grammys 2019

Crédit photo: Instagram Michelle Obama

C'est hier soir qu'avait lieu la 61e édition des Grammy Awards, récompensant le meilleur de la musique aux États-Unis. Le gala, qui dure près de quatre (un peu trop longues) heures a été ponctué de moments musicaux et de discours marquants, souvent pour le meilleur, mais aussi parfois pour le pire.

Le discours de Jennifer Lopez, Michelle Obama, Lady Gaga et Jada Pinkett Smith

Les quatre femmes ont livré de touchants témoignages sur l'importance que la musique a revêtue dans leur vie.

La prestation de Shawn Mendes et Miley Cyrus

C'était la première fois que Shawn Mendes offrait un numéro aux Grammys. Il l'a fait sur sa pièce In My Blood, nommée pour la Chanson de l'année.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Miley Cyrus (@mileycyrus) le

Dolly Parton qui chante à son propre hommage

Katy Perry, Kacey Musgraves, Little Big Town et Miley Cyrus, filleule de la légende du country, sont également parmi les artistes montés sur scène pour l'hommage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

I will always LOVE YOU @dollyparton Your beauty is beyond compare!

Une publication partagée par Miley Cyrus (@mileycyrus) le

Cardi B en général

La rappeuse a beaucoup fait jaser hier soir, de sa robe-coquillage à son discours de remerciement, en passant par sa prestation très sexy où elle semblait faire du lip sync. N'en déplaise à ceux qui auraient voulu que Mac Miller remporte un prix à titre posthume, c'est elle qui a gagné pour Meilleur album rap de l'année, devenant ainsi la première femme à l'emporter dans cette catégorie.

Lady Gaga qui chante Shallow

La chanson, notamment nommée aux Oscars, a été interprétée en solo par la chanteuse, Bradley Cooper étant à Londres pour les BAFTA. Elle n'en était pas moins déchaînée!

Le numéro de Jennifer Lopez

JLo s'est déhanchée comme personne et a changé de tenue quatre fois sur la scène, mais a malgré elle provoqué une controverse en étant l'interprète principale d'un medley en l'honneur de Motown, spécialement en plein Mois de l'histoire des noirs...

L’animation d’Alicia Keys

L'animatrice de la soirée était très présente et a livré un impressionnant numéro avec deux pianos. Elle ne s'est pas dénaturée en tentant d'être drôle à tout prix et est plutôt restée la grande artiste sensible et touchante qu'elle est, rappelant sans cesse aux gens leur raison d'être présents : leur amour pour la musique. On a également particulièrement aimé quand elle a raconté que, en 2004, elle pensait gagner la Chanson de l'année pour If I Ain't Got You, d'autant plus que son idole Stevie Wonder remettait le prix... mais c'est finalement John Mayer qui a été récompensé, lui offrant la moitié de son trophée.

Vidéos de la semaine

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES