C'est au tour de la maison de disque Bonsound de larguer l'auteur-compositeur-interprète Yann Perreau après que ce dernier ait été pointé du doigt pour inconduites sexuelles.

« Suite aux allégations d’agressions et d’inconduites sexuelles à l’égard de Yann Perreau, Bonsound annonce sa dissociation immédiate d’avec lui.

Nous nous engageons à procéder de la même façon auprès de tout autre artiste ou collaborateur qui serait visé par de telles allégations.

Nous tenons à saluer le courage de toutes les personnes ayant dénoncé ses gestes et comportements, qui ont trop longtemps été normalisés dans le milieu culturel et notre société en général. Nous vous remercions d’avoir parlé.

Nous croyons les victimes avant tout. Il est temps de changer les choses. Il est temps de faire face au problème et de l’éradiquer », peut-on lire dans la déclaration de l'entreprise.

Le musicien de 44 ans n'a, de son côté, pas encore commenté l'affaire.

La vague de dénonciations continue donc d'ébranler le milieu culturel québécois. Depuis le début de la semaine, Maripier Morin, Bernard Adamus et David Desrosiers ont dû réagir à diverses accusations. Vendredi matin, Alex Nevsky a lui-même avoué des comportements abusifs.

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par bonsound (@bonsound) le

Page d'accueil