Après Maripier Morin et Bernard Adamus, c'est au tour de David Desrosiers de goûter à la vague de dénonciations. Le nom du bassiste de Simple Plan a en effet surgi parmi les nombreuses allégations d'abus et d'inconduites sexuelles présentes sur les réseaux sociaux depuis le début du mois de juillet au Québec.

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Simple Plan (@simpleplan) le

C'est dans un communiqué publié sur ses réseaux sociaux que le musicien a admis avoir commis des gestes répréhensibles envers des femmes. C'est pourquoi il a également déclaré qu'il quittait le groupe afin de corriger son comportement par la consultation.

« Des déclarations publiques récentes m’ont fait reconnaître que certaines interactions que j’ai eues avec des femmes leur ont causé du tort. J’ai donc pris la décision de me retirer du groupe et d’aller chercher de l’aide professionnelle afin de m’éduquer et d’agir de façon appropriée à l’avenir. Je suis vraiment désolé pour le tort que j'ai causé à ces femmes », a-t-il écrit dans la soirée de ce jeudi.

Aucun commentaire n'a depuis été émis par les autres membres de Simple Plan, Pierre Bouvier, Chuck Comeau, Jeff Stinco et Sébastien Lefebvre.

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par David Desrosiers (@daviddesrosiers) le

Page d'accueil