Fantastique tapis rouge pour la première de Fabuleuses

Crédit photo: Serge Cloutier

La Place des Arts était bondée ce mardi pour la première de Fabuleuses, le premier long métrage de Mélanie Charbonneau qu'elle a coécrit avec Geneviève Pettersen. Elles étaient toutes deux, on va le dire, fabuleuses sur le tapis rouge en compagnie des trois têtes d'affiche du film, Juliette GosselinNoémie O'Farrell et Mounia Zahzam. Le reste de la distribution, qui compte entre autres Alexandre NachiAlexandre Bacon et Leila Donabelle Kaze, était également de la partie.

La comédie suit trois jeunes femmes au courant d'un été, histoire de nous montrer « l'amitié à l'ère des likes ». L'une est une vedette du web, l'autre est une aspirante influenceuse et la dernière est une musicienne féministe qui se tient loin du monde des réseaux sociaux.

Fabuleuses avait tout un défi : traiter du phénomène des influenceurs dans une comédie sans tomber dans la parodie ou dans le jugement. Pour ça, on ne peut malheureusement pas dire que c'est vraiment mission accomplie. Dynastie des likes, gonflage de lèvres (raté) pour le plaisir des autres, relations amoureuses mirages pour faire rêver ses abonnés, bonheur éphémère et autres stéréotypes de la culture d'Instagram nous sont présentés. Divertissant? Certes. Moralisateur? Tout autant. Fabuleuses envoie le message qu'il vaut bien mieux avoir des vraies amies qu'être une instababe, ce qui nous semble être d'abord et avant tout un faux problème, comme si les deux ne pouvaient pas coexister. À une époque où le métier même des influenceurs est remis en question, il y a de quoi se demander s'il est vraiment nécessaire de frapper autant sur le clou.

N'empêche, la critique de ce milieu est parfois intéressante, notamment en ce qui a trait à la pression des marques sur les influenceurs pour qu'ils et elles incarnent le produit et ses valeurs dans toutes les facettes de leur vie, mais ce qui nous particulièrement plu dans le film, c'est les trois personnages féminins forts. Les cinéastes étant encore trop souvent des hommes, on ne compte plus le nombre de productions où on entend des discussions entre femmes qui sont limite surréalistes. Fabuleuses, signé par deux créatrices, est loin de tomber dans ce piège et nous présente plutôt trois femmes complètes et vraies.

Le film prendra l'affiche partout au Québec le 23 août. Pour voir la bande-annonce, c'est ici.

Vidéos de la semaine

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES