Jean Airoldi se confie sur le décès de son père quand il était bébé

Crédit photo: Serge Cloutier

La semaine dernière, on a jasé avec Jean Airoldi au Bal en noir et il nous a donné ses conseils pour réussir son look de soirée. Mais le passionné de mode nous a également fait quelques confidences, lui qui disait récemment à quel point il était important pour lui de vieillir en santé pour ses deux fillesLily-Rose et Stella-Ève. Et ce qui motive ce besoin, c'est en bonne partie le fait que son propre père est décédé alors que lui n'était qu'un bébé.

« Mon père est mort à 30 ans, ma mère est morte à 63 ans. C'est sûr que, la journée où j'ai passé le 30 ans, la journée où mes enfants ont eu deux ans, l'âge que moi j'avais quand j'ai perdu mon père, c'est tous des moments où tu fais comme : ''Oh non''. T'sais, mon père, je m'en rappelle pas pantoute, pourtant à deux ans mes enfants me disaient : ''Je t'aime papa'' comme moi je devais dire à mon père. Je me suis dit qu'il faut que je vive plus vieux que ça pour que mes enfants se rappellent de moi », nous a-t-il expliqué.

Jean est revenu sur les circonstances du décès de son père, survenu brutalement il y a maintenant 49 ans. « Accident automobile. Il faisait de la vitesse dans une décapotable, raconte-t-il d'entrée de jeu. Moi, quand j'étais jeune, je pensais qu'il était mort d'un accident automobile, mais que des gens qui étaient en état d'ébriété qui l'avaient pogné. Sincèrement, toutes les causes de personne alcoolique et tout ça, ça me touchait beaucoup, mais quand ma mère est décédée, j'ai vu le rapport du coroner, et dans le rapport du coroner ça disait qu'il faisait tout simplement de la vitesse. Mon père aimait faire de la vitesse. C'était un 28 décembre, j'allais avoir deux ans le premier janvier. Il a dépassé, il est passé en dessous d'un camion, il était en décapotable. »

Même s'il n'a pas vraiment de souvenir de son papa, Jean Airoldi a certainement hérité de sa passion pour les automobiles : « Moi, j'ai eu des décapotables aussi. J'ai eu deux BM décapotables, j'ai eu une Audi décapotable, ma sœur a eu une Fiero décapotable... » Il s'était d'ailleurs fait voler son Jeep décapotable tout neuf il y a près d'un an et nous a confirmé en avoir acheté un nouveau, identique! « J'adore ça, mais ma mère, chaque fois qu'elle nous voyait arriver avec une décapotable, elle capotait, ajoute-t-il. Si on arrivait avec un char rouge, elle capotait aussi. Dans ses dernières années de vie, je lui ai passé ma BM une fin de semaine, pis je pense qu'elle s'est comme guérie de tout ça. Ça lui a fait plaisir de prendre l'auto. J'avais utilisé d'ailleurs une photo de ma mère dans ma première collection l'Aubainerie, elle était dans la décapotable de mon père. Elle avait l'air d'une superstar. [Une photo de l'époque] que j'avais printé en noir et blanc sur un chandail et qui avait été un best-seller. » On n'a pas de difficulté à imaginer combien un si beau souvenir de famille a dû toucher ceux qui ont mis la main sur ce morceau!

 

À lire aussi:

Marie-Lyne Joncas s’est engagée à faire le deuil de son père

Mario Tessier n’a pas fait le deuil de son père

Julie Snyder partage une émouvante vidéo en hommage à sa mère

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES