L'Amour est dans le pré réussit encore une fois à former des couples

Crédit photo: Groupe V Média

L'Amour est dans le pré en est à 10 couples toujours amoureux, 20 enfants (plus deux autres à naître) et une huitième saison, qui commencera le 16 janvier prochain sur les ondes de V, avec encore une fois à sa barre Marie-Ève Janvier, qui a d'ailleurs gagné le Gémeaux de la Meilleure animation dans une téléréalité. Dans cette nouvelle mouture, on rencontre cinq nouveaux agriculteurs, soit Philippe, un producteur maraîcher de 24 ans, Nicolas, un producteur laitier de 57 ans, Hugues, un vigneron et producteur de cidre de 36 ans, Rémy, un producteur laitier de 30 ans, et Jayson, un producteur de grandes cultures de 29 ans qui avait également fait les auditions l'an dernier. Leurs personnalités sont aussi différentes que leurs types d'agriculture, ce qui fait que chacun a attiré des prétendantes assez hétéroclites et qu'on verra cinq histoires bien uniques se déployer au fil des prochaines semaines.

Cette année encore, la téléréalité aura réussi à former des couples, nous confirme la production après qu'on ait eu la chance de voir les deux premiers épisodes. Mais en plus de l'amour naissant, on verra aussi des moments plus difficiles. Les choix déchirants commencent dès la sélection des candidates qui viendront sur la ferme et se poursuivront jusqu'à la toute fin de la saison, puisqu'on nous glisse à l'oreille qu'un couple s'est défait durant le voyage final. Pas toujours évident de passer 24 heures sur 24 avec quelqu'un qu'on connaît seulement depuis quelques semaines, surtout si on n'est pas déjà habitués à poser ses pénates dans le Sud.

Notre petit doigt nous dit que le public s'attachera tout particulièrement à Nicolas, le plus vieux de tous les candidats de L'Amour est dans le pré au moment de sa participation, toutes saisons confondues. Père de cinq enfants (dont deux paires de jumeaux!) et grand-père, il a passé toute sa vie avec la même femme jusqu'à son divorce, il y a un peu plus de trois ans. S'il a apprivoisé sa solitude, il trouve tout de même qu'à deux, c'est mieux, mais n'est pas pressé pour avoir des rapprochements avec les trois femmes qui viendront sur sa ferme. Pour lui, marcher main dans la main est une étape à ne pas franchir sans y avoir bien réfléchi.

Hugues est sans doute le rigolo de la saison, suivi de près par Rémy, qui est plus que prêt à partir en famille. Philippe est quant à lui le cultivé du groupe, un passionné d'histoire et de géographie. Pas question de lui présenter une fille qui accorde ses « si » avec des « rais ». Du côté de Jayson, l'adepte de crossfit est celui qui a reçu le plus de lettres de prétendantes, sans doute parce qu'il a mentionné dans sa vidéo de présentation qu'il n'avait pas l'intention d'embrasser plus qu'une candidate. Reste à voir s'il tiendra parole, parce qu'on a comme l'impression que sa première séance de bécotage va arriver assez tôt dans la saison!

L'Amour est dans le pré est le deuxième plus grand succès de V, tout de suite après Occupation Double, et il faut dire qu'on sent un peu l'influence de la téléréalité animée par Jay Du Temple dans le langage des agriculteurs, qui parlent de plus en plus de leur « top un ». Celui-ci changera au fil des épisodes, puisque la dynamique est forcément différente entre la séance de speed dating et les jours passés sur la ferme. Évidemment, ça contribue aux déceptions et aux peines des prétendantes, qui font toujours face à des instants où elles doutent et remettent en question leur place dans l'aventure. Tout de même, elles vivent aussi des beaux moments... et elles nous en offrent des pas pires aussi, comme quand une candidate demande si elle pourrait se faire mordre par la vache qu'elle est en train de flatter.

Entre les chatons, les veaux fraîchement nés et Ozzy, le chien de Rémy, les téléspectateurs auront de quoi tomber en amour, eux aussi.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES