La Fureur à Juste pour rire, un grand moment de nostalgie

Crédit photo: Juste pour rire

C'était un show d'ouverture du festival extérieur Juste pour rire grandiose, rien de moins. Pendant un peu plus de 90 minutes, Élyse Marquis a animé la toute première édition de La Fureur sur la place des Festivals devant un public en délire. Mis en scène par le vétéran de l'émission Joël Legendre, qui n'a pas oublié de faire installer des podiums dans la foule afin que les danseurs en cuissards puissent se trémousser au rythme de la musique, et présenté en collaboration avec Radio-Canada, l'événement a fait chanter, danser des milliers de téléphages mélomanes et nostalgiques.

L'équipe des filles, constituée de Rosalie Vaillancourt, Maude Landry ainsi qu'Anaïs Favron et menée par Cathy Gauthier, a livré une solide performance au début, mais s'est finalement fait rattraper par celle des gars, dans laquelle jouaient Arnaud SolyJulie Tremblay et Guillaume Lambert avec en tête un Alex Perron déterminé à l'emporter. C'est eux qui ont gagné la place, mais les filles n'ont pas pour autant perdu la face puisque c'est Rosalie qui a reçu l'étoile du match, découpée dans un carton de boîte de déménagement et élégamment décorée de bandes de sécurité. Faut dire qu'elle s'est déhanchée comme jamais, offrant tout un spectacle!

Comme promis, on a eu droit à de nombreuses surprises tout au long de la soirée. Les Denis Drolet, qui ont eu le privilège d'octroyer l'étoile du match, sont montés sur scène pour chanter leur succès Fantastique, entonné en cœur par la foule qui hurlait les paroles d'à peu près toutes les chansons. Yann Perreau a fait l'énergisante J'aime les oiseaux et Roxane Bruneau a livré Des p'tits bouts de toi, mais c'est sans aucun doute l'arrivée Marjo qui nous a fait crié le plus fort alors qu'elle a interprété un medley de ses plus grands hits, tels que ProvocanteIllégal et, notre préférée, Les chats sauvages. On t'aime, Marjo!

Qui dit Juste pour rire dit festival d'humour, et ce n'est pas que par la présence des humoristes que ça s'est fait ressentir. L'imitatrice Geneviève Côté a pris la scène à plusieurs reprises, tantôt en Lady Gaga, tantôt en Céline Dion aux yeux exorbités. La plus grande surprise de la soirée reste Annie Brocoli déguisée en Madonna à l'époque d'Express Yourself, une image qui restera gravée dans nos mémoires à jamais. La poitrine conique et la craque de dents étaient comprises!

On ne peut qu'espérer que la formule sera répétée lors de la 38e édition du festival. D'ici là, on pourra voir en janvier un autre spécial La Fureur sur les ondes de Radio-Canada.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES