C'était ce mercredi soir qu'on a finalement pu constater l'étendue du talent de l'humoriste récipiendaire du prix de Découverte de l'année au dernier Gala les Olivier, Sam Breton. Sans gêne, ce dernier s'est présenté devant la salle bondée du Gesù pour présenter en première médiatique son tout premier one-man-show, Au pic pis à pelle. On vous le dit tout de suite, c'était excellent.

D'entrée de jeu, Sam Breton nous met à l'aise. Il nous explique sans prétention comment la soirée va se dérouler, tout en se présentant comme le gars de région authentique. On n'a pas à patienter très longtemps avant d'avoir un exemple clair de ce qu'il veut dire. « Ce soir, c’est simple, je te raconte de la belle guenille, tu ris, et après ça, on décâlisse ». Vous l'aurez compris, aucun détour n'est nécessaire pour l'humoriste; il va dire les choses comme elles sont, tout en ajoutant ici et là des petites perles d'expression dont lui seul a le secret. Parmi nos préférés, on note « faut quand même bien donner à César la salade qu'il a commandée » ou encore « j'suis pas le patin le plus aiguisé de la poche ». Les sacres sont bien entendu présents, mais ils font partie de son personnage de mal commode sympathique.

C'est à travers ce parler coloré au débit ultra rapide que Sam Breton nous livre des anecdotes hilarantes qui font mouche chaque fois. Le public rit du début à la fin, et ce, même si les derniers numéros, par exemple celui des enfants rois, sont un peu moins forts que ceux qui les précèdent. Parce que Sam Breton, c'est un raconteur. Tout au long du spectacle de plus d'une heure et demie, l'humoriste passe « du coq à la truie », comme il dit, pour parler de sa blonde à l'envie pressante, des péripéties de stationnement avec sa mère qui calcule ses distances en ananas ou de la mort du chihuahua (lire ici une livre de beurre radioactive) de son cousin, la grande fofolle. Bref, tous les proches de Sam Breton passent au tordeur, imitations et gestuelles incluses, ce qui ajoute énormément de viande autour de sujets qui pourraient de prime abord paraître banals.

Et si vous vous le demandiez, Au pic pis à pelle, c'est une expression québécoise qui signifie de travailler avec acharnement, sans jamais abandonner. Sam Breton l'a choisie comme titre à son spectacle, car il s'identifie à cette manière de penser. C'est, après tout, ce qui l'a mené sur scène. On espère donc que Sam Breton gardera cette valeur bien ancrée en lui, car une belle et longue carrière se dessine devant lui avec ce premier one-man-show.

Pour vous procurez des billets, direction le site officiel de Sam Breton.

Plus de contenu