P-A Méthot a dû apprendre à apprivoiser le confinement. Amoureux de son travail sur scène et aux prises avec un trouble de l’attention, c’est tout un défi que cette autre vie qui attendait l’humoriste en marge de la crise du nouveau coronavirus, lui qui se retrouvait lors de l’imposition du confinement en pleine tournée.

Confiné et privé de la scène, l’humoriste affirme lors d’un entretien avec le Journal de Québec avoir commencé à « être anxieux » pour la suite des choses. « J’ai dû prendre mon mal en patience, dit-il. Dans les dernières semaines, je commençais à être anxieux parce que je me demandais à quel moment on parlerait de la culture », lance Méthot, lui qui se décrit comme un « pur et dur de la scène » et qui estime qu’il faudra respecter davantage les plateformes numériques dans l’industrie, désormais. Il vient en effet de participer au FSTVL HAHAHA, le tout premier festival numérique d’humour francophone au monde.

L’humoriste révèle par ailleurs avoir suivi les conseils de son médecin depuis l’explosion de la pandémie au Québec, puisqu’il se retrouve « à risque » à cause de certaines conditions médicales importantes. Le papa d’une fille de huit ans a donc pu passer du temps à la maison en compagnie de celle-ci, à son plus grand bonheur!

Plus de contenu