L'Échappée: Un syndrome de Stockholm à venir pour le personnage de Laurie Babin

Crédit photo: Capture d'écran Laurie Babin et Patrick Hivon dans L'Échappée

On peut dire qu'il s'en passe des rebondissements dans la série dramatique L'Échappée. L'intrigue qui retient toutefois notre attention, c'est bien celle du kidnapping qui entoure le personnage de Joëlle incarnée par la comédienne Laurie Babin. On a finalement eu la confirmation qu'elle était toujours en vie durant l'épisode du 4 novembre. Bien qu'on ne l'aimait pas beaucoup au début, on souhaite maintenant seulement qu'elle s'en sorte. Toutefois, ce n'est pas ce qu'a en tête son ravisseur David, joué ici par l'excellent Patrick Hivon. Joëlle est donc bien loin de ses peines si on se fie à l'entrevue qu'a donnée la comédienne au Journal de Montréal.

N'imaginez pas que la comédienne sache ce qui attend son personnage. Eh non! Elle est aussi dans le néant! « [M]ême si je suis en train de lire les textes des prochains épisodes à tourner, je ne sais pas encore ce qui va arriver. C’est très intrigant! Disons qu’au point où on en est, l’intrigue peut prendre toutes sortes de directions. Je suis en tournage jusqu’à la fin janvier. J’ai vraiment de belles scènes à tourner d’ici là, mais je ne connais pas le dénouement de l’histoire », a-t-elle indiqué au journal.

Rien de surprenant quand on pense aux avancées de l'histoire depuis la première saison. Le personnage de Joëlle en est justement le parfait exemple. Son arc narratif a beaucoup évolué, et elle commençait à délaisser ses tendances violentes depuis la rencontre de son père interprété par Jean-Nicolas Verreault. Cependant, il est rare que le ciel bleu reste beau très très longtemps dans L'Échappée, et la jeune adolescente a été kidnappée.

Malgré sa force, Laurie Babin a confié que son personnage allait devenir de plus en plus vulnérable, malgré sa force de caractère. L'événement traumatique qu'elle vit présentement explique facilement ce revirement. « Elle a perdu ses repères; elle est comme dans une autre dimension », a expliqué Laurie qui qualifie maintenant son personnage de victime. « [...] David va la casser, en quelque sorte. On va vraiment la voir plus vulnérable. » Un fait que la comédienne a bien aimé exploré puisque cette partie plus intime du personnage n'avait pas encore été dévoilée jusque là. « C’est bien, car j’ai trouvé ça difficile de ne pas avoir accès à sa vulnérabilité quand j’ai commencé à jouer ce personnage. Là, Joëlle est complètement là-dedans. »

Sa longue captivité soulève une question évidente, est-ce que Joëlle va développer des sentiments pour son geôlier? Laurie Babin est demeurée évasive quant à sa réponse, mais elle a tout de même laissé entendre qu'un possible syndrome de Stockholm pourrait arriver. «  Elle est gardée en captivité, et la relation qui est en train de se construire entre David et elle est vraiment tordue, mais très intéressante... [...] Ça se joue sur plusieurs plans. On ne sait pas si elle va développer une amitié très intense ou de l’amour pour David. On peut aussi se demander si elle agit ainsi pour amadouer son ravisseur et éventuellement tenter de se sauver... Pour l’instant, c’est difficile d’évaluer si elle a gardé sa force de caractère. »

Ce qui est certain, c'est que pour l'instant, Joëlle semble tenter de vouloir s'échapper, comme le montre l'extrait partagé sur la page Facebook de l'émission.

L'Échappée est diffusée sur les ondes de TVA tous les lundis à 20h.

Source:

Journal de Montréal

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES