Revue de l'année des Appendices: «C'est bizarre, mais c'est attachant!»

Crédit photo: Constance Cazzaniga

La semaine dernière, on est allés rencontrer les sept grands co-clowns qui forment Les Appendices. Si on a appris avec regret ce printemps que leur émission ne reviendrait pas cet hiver, on nous a dit d'un même souffle que le groupe d'humour était en charge de deux spéciaux : la revue de fin d'année, qui sera diffusée sur les ondes de Télé-Québec le 30 décembre, et les 50 ans de la chaîne, qui seront soulignés au printemps. C'est sur ce premier plateau que nous nous sommes entretenus avec Julien CorriveauJean-François ChagnonJean-François ProvençalDominic MontplaisirDave BélisleAnne-Élisabeth Bossé et Sonia Cordeau histoire de découvrir un peu ce qui nous attend dans un peu plus d'un mois.

Intitulé Tourlou 2017, le titre est déjà en soit prometteur pour tout le reste. « On niaisait, fallait trouver un nom », justifie Sonia. « C'est comme le mot plus clown pour ''bye bye'' », selon Anne-Élisabeth et on nous résume assez bien l'idée en disant que « c'est à la fois dégueulasse et cute, comme tout ce qu'on a fait. C'est bizarre, mais c'est attachant! »

« C'est plus comme si les personnages de l'univers des Appendices vivaient l'année à leur manière », résume Julien. « Ça reste dans notre ton, quand même. C'est des choses complètement absurdes, oui, mais avec comme un fond d'actualité », relativise Jean-François Chagnon, qui travaille également à titre de réalisateur. « On n'écrit pas des sketchs sur l'actualité, on s'inspire de l'actualité pour écrire des bons sketchs », ajoute Dave.

S'il est assez clair en partant que leur revue de l'année n'aura rien à voir avec le traditionnel Bye Bye diffusé à Radio-Canada, on s'est demandé s'il y aura tout de même quelques similitudes. « On va quand même ramasser la Marois », lance en blaguant Jean-François Provençal. « Pour vrai, il y a des imitations, c'est moi qui fais Donald Trump, fait que tu peux imaginer! » précise-t-il. « On parle de sujets plus globaux. On ne fait pas nécessairement de parodies de gens précisément. Mettons, on parle du consentement, on parle de la politique américaine, on parle de différents sujets, mais c'est plus comme nos personnages qui sont confrontés à ce qui se passe dans le monde. Mais j'imite Céline Dion! » souligne également celui qu'on connaît bien dans son rôle de Monsieur Puel. « On a deux Céline Dion cette année », ajoute Julien. Tant mieux, parce que la diva nationale n'a pas manqué de marquer 2017!

Au-delà des imitations, on retrouvera également des parodies de nos émissions préférées, mais à la sauce des Appendices. « Par le passé, quand on a fait de la parodie, c'est jamais : ''On imite la personne à la perfection''. C'est de la parodie quand même décalée. On prend quelque chose pis on le déconstruit. Pareil quand on va faire La Voix : je serai pas déguisé en Marc Dupré, c'est complètement d'autre chose », nous explique Jean-François Chagnon. « On a aussi des vrais invités, des gens qui ont fait l'actualité et qu'on intègre dans nos sketchs. Il y a Roy Dupuis, mais il a pas fait l'actualité. Roy Dupuis anime le show. On va avoir Gabriel Nadeau-Dubois pis Safia Nolin qui se jouent eux-mêmes, mais dans le contexte des sketchs », ajoute-t-il. Ça promet!

On a demandé aux membres du groupe s'il y avait un sujet dans l'actualité de l'année qui leur semblait immanquable. « Les inondations, je pense », rigole Anne-Élisabeth Bossé. On s'entend qu'entre les affaires d'inconduite sexuelle, Donald Trump, les attentas terroristes et tous ces autres événements qui ont marqués 2017, ce n'est pas la première chose qui nous vient en tête! « En général, on s'est pas forcés pour dire : ''Ah ça, faut absolument parler de ça''. C'était vraiment plus ce qui nous inspirait », nous explique-t-on plus sérieusement. « Nous autres, ce qu'on veut faire, c'est faire rire le mondeJe veux dire, y'en a quoi, y'en a huit revues de l'année? À un moment donné, c'est parce que là, ça va être les mêmes sujets, fait que nous on fait juste des jokes », répond Jean-François Provençal sur son éternel ton comique, faisant éclater de rire tout le monde dans la pièce. « Mettons, notre sketch sur Trump a pas rapport avec l'actualité. On fait juste évoquer que ce personnage-là existe », donne comme exemple Dominic.

« J'ai travaillé sur le vrai Bye Bye l'année passée et, quand un sujet arrive, que l'actualité twist, les gens paniquent parce que : ''Ah non, c'est pas ça qu'on avait écrit, qu'est-ce qu'on va faire?'' Pis nous autres c'est : ''On va le faire pareil!'' », commente Jean-François Chagnon. « On se sent pas le devoir de couvrir adéquatement l'actualité », précise Dave. « On essaye de couvrir des choses que les autres couvriront pas, comme des affaires qui sont arrivées sur Internet. C'est sûr qu'on a été marqué par des affaires qui marquent pas les gens, des fois! » lance Julien à la blague... mais en fait, c'est sûrement vrai!

Ainsi, Hand Spinnerstories Instagram et autres éléments de la culture pop trouveront leur place dans cette émission spéciale, peut-être au détriment de sujet plus sérieux, mais qui sont moins matière à rire. « Toutes les affaires d'agressions qu'il y a eu dernièrement, explique Jean-François Chagnonc'est pas nécessairement un sujet qui est drôle. Si on trouve quelque chose de drôle à faire, on va en parler, mais on ne se force pas absolument à en parler, à trouver la twist humoristique. »

« Mais t'sais, la plupart des grands événements de l'actualité ont une ligne ou une affaire là-dessus. Je pense que les gens vont quand même reconnaître l'année dans ce qu'on fait », nous rassure Julien. « On s'est laissé un sketch buffer à la fin où on va parler de tout en même temps, c'est ça qui va un peu sauver la mise de tout le reste du niaisage. » Du niaisage, on ne doute pas qu'il y en aura pas mal, pour notre plus grand bonheur!

Outre l'actualité, la culture populaire et la télévision, les haters et les trolls du web auront aussi laissé leur marque à l'année, un phénomène qui a fortement inspiré l'émission spéciale, mais de manière un peu subtile, histoire de ne pas donner une voix à ce genre de personne avec qui les membres sont en désaccord. « On aime mieux en parler vaguement pis dénoncer des opinions de droite extrême qu'on trouve connes, mais par l'absurde, plutôt que de nommer les gens », explique le réalisateur. « On n'est pas là pour faire un plaidoyer contre telle ou telle personne. On n'a pas le temps de développer une pensée, on est habillés tout croche pis on conte des farces », ajoute Julien en riant.

Mais ce qui transparaîtra le plus, c'est certainement la signature déjantée des Appendices. « Dans les sketchs, sauf quelques exceptions, c'est tous nos univers récurants », exprime Dominic. Sylvie rencontre, Louise, Téton et Tétine, Guy et René... nous aurons certainement un plaisir fou à tous les retrouver! Malheureusement, on ne verra pas d'anciens personnages refaire surface... pour l'instant! Les policières ou les aventures du détective Jean-François Provençal, par exemple, ne sont pas au menu pour le 30 décembre. Mais il y a un mais! « Dans un de nos projets, on va réutiliser beaucoup de personnages. C'est à voir lesquels vont revenir pis lesquels reviendront pas », nous titille Julien. « Il y a beaucoup de personnages matière à spin-off, c'est à ça qu'on réfléchit beaucoup en ce moment », dit Jean-François Chagnon, comme pour en beurrer une couche de plus et nous donner définitivement hâte à de potentielles webséries issues de leur univers.

Ça y est, on a hâte de voir Tourlou 2017, mais quant est-il de l'émission spéciale pour les 50 ans de Télé-Québec? « C'est un faux documentaire, nous résume-t-on, fait que c'est nous qui le faisons au complet, pis on mélange des entrevues de nous en personnages et de vrais intervenants, comme mettons Christian Béginet des extraits. Donc des fois on les double, des fois on s'intègre dedans, fait que c'est vraiment comme si on créait un nouveau documentaire à partir de tournages et d'archives. » Julien nous précise que « C'est un peu inspiré d'un documentaire qui existait déjà sur les 35 ans de Télé-Québec, qui était vraiment bizarre. »

Après neuf saisons, l'annulation de leur émission n'est pas passée inaperçue chez le public. « On a sombré dans l'alcool, rigole JulienOn était déçus, mais en même temps c'est quand même neuf saisons de folies. » « On a eu une chance inestimable de faire ça aussi longtemps, fait qu'on serait mal placés d'être vraiment déçus, pis de toute façon, nous, la 10e aurait été la dernière », ajoute Dave. « Comme on s'est fait offrir ces deux projets-là par Télé-Québec, ça fait qu'on continue de travailler ensemble, raisonne Jean-François Chagnon. Mais déjà, après deux saisons, on se disait : ''Ben voyons dont qu'ils renouvellent ça!'' »

« La seule affaire qui est plate, c'est que, pour la saison 10, on s'était fait faire des t-shirts marqués ''Appen10'' pis on en avait fait faire 10 000 », niaise Julien. Si ces chandails sont le fruit de son imagination, n'empêche que c'est manqué pour leurs 10 ans. Qui sait, peut-être qu'ils pourront fêter une décennie de Tourlou en 2027? « Pour vrai, c'est sûrement ça qui va arriver. Qu'est-ce qu'on va faire d'autre? » blague Jean-François Provençal.

 

 

À lire aussi:

Les Appendices célèbrent le Noël des campeurs

Nos vedettes préférées s’associent à Mira et les photos sont trop cutes!

Katherine Levac: « Je suis revenue à moi-même »

Crédit photo: Constance Cazzaniga

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES