Billy Tellier se confie sur son passé d'intimidation

Crédit photo: Serge Cloutier

Alors que l'animateur Patrice Bélanger se livrait à cœur ouvert à la radio la semaine dernière, voilà que Billy Tellier s'est inspiré de ce touchant message de son collègue pour écrire lui aussi une lettre à son jeune lui-même. Toujours à l'émission Debout les comiques sur les ondes de CKOI, l'humoriste a brassé le cœur de ses collègues et du public avec des révélations sur son passé.

Il commence fort en révélant son vécu d'intimidation et parle avec émotion de la boule qui lui remplissait le ventre chaque matin sur la route vers l'école, alors qu'il n'avait que 12 ans. Il décrit en détail sa routine quotidienne, savamment étudiée, qui n'avait qu'un seul but : passer inaperçu.

Il raconte aussi comment l'humour lui a permis de se démarquer et d'enfin trouver sa place. Alors que sa petite taille faisait de lui une cible de choix pour les « tough » du secondaire, il a finalement compris qu'il pouvait gagner les bagarres avec des mots, en faisant rire.

Billy raconte aussi qu'il n'a pas été capable d'apprécier pleinement les beaux moments de sa vie parce qu'il avait toujours l'impression que ça n'allait pas durer, qu'un malheur allait se produire et tout gâcher : « Malheureusement en regardant derrière toi, tu vas réaliser une chose, c'est que tu as plein de souvenirs, mais que tu ne les as pas vraiment vécus complètement. Voyage, amour, spectacles... au lieu d'en profiter à 100%, tu vas toujours être dans ta tête à te demander : "Qu'est-ce qui s'en vient?", "Comment je peux le contrôler?" et "Qu'est-ce qui pourrait virer mal?". Même dans les plus grands bonheurs tu vas trouver moyen de te dire qu’il ne faut pas que tu en profites, qu’il doit y avoir une pogne, que quelque chose va t’attendre dans le détour pour te faire une jambette. »


Puis, l'émotion est à son comble alors qu'il fait un saut dans le temps et aborde son expérience de paternité.

Pour lui, être papa c'est perdre le contrôle, quelque chose qu'il ne croyait jamais se permettre. C'est aussi l'occasion rêvée de transmettre à ses garçons les conseils qu'il aimerait donner au jeune lui-même; un défi qu'il semble bien prêt à relever.

 

À lire aussi :

Billy Tellier attend un deuxième enfant

Jean-François Baril parle de sa « demi » adoption

Safia Nolin se confie sur son trouble anxieux

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES