5 moments marquants du Bye Bye 2017

Les attentes étaient élevées pour les spéciaux de fin d'année, mais bien que l'actualité leur ait donné du fil à retordre, Simon-Olivier Fecteau et sa bande ont véritablement signé un Bye Bye 2017 haut en couleur. Cette année nous a bien brassé la cage, avec l'inauguration d'un président parmi les plus controversés de l'histoire américaine, une chaîne interminable d'ouragans et une vague de dénonciations qui a changé notre paysage culturel à tout jamais. Tout cela a donné naissance à un Bye Bye bien rempli et fort divertissant, avec les talents de Marc Labrèche, Anne Dorval, Pierre Brassard, Véronique Claveau et Patrice L'Écuyer.

1. Le sketch District 30 et 1

Un moment fort de cette veillée du jour de l'An était certainement la parodie de District 31, où la réalité dépassait la fiction avec les scandales qui ont éclaboussé l'UPAC et les corps policiers du Québec tout entier cette année. Luc Dionne avait récemment confié à quel point il avait été bouleversé par l'arrestation de son ami, le député Guy Ouellette, aux mains de l'UPAC, et ce sketch n'aurait pas pu viser plus juste.

2. La Céline de Marc Labrèche

Céline Dion nous a certainement offert la transformation la plus éblouissante de 2017, avec ses caprices haute couture plus grands que nature. Le Bye Bye a toutefois revisité son moment le plus glorieux dans un sketch à peine plus surréaliste que l'original, avec un Marc Labrèche complètement possédé par l'esprit de la diva. Pour notre plaisir à tous, le revoici!

3. La critique de Safia Nolin

Tous les sketchs n'ont cependant pas fait l'unanimité et Safia Nolin a mis les bons mots sur le malaise qui nous a pris quand les parodies de Belle cause pour la cause ont attribué certaines des paroles ou des comportements les plus controversés des députés à la maladie mentale. Quand on accuse Manon Massé de mégalomanie... Disons simplement qu'il existe sûrement de meilleurs exemples de mégalomanie dans la sphère politique et, plus pesant encore, qu'on devrait se garder d'associer sans cesse la maladie mentale à des comportements qui nous déplaisent.

4. L'épique chicane de Trois fois ta yeule

Dire que la rupture de Marilou et Alexandre de Trois fois par jour a fait jaser serait un euphémisme. Bien que les jeunes entrepreneurs se soient laissés en bons termes, on n'a pu s'empêcher de rire en voyant la parodie de leurs capsules web, astucieusement intitulée Trois fois ta yeule. C'est justement parce que c'est aussi éloigné de la réalité que la prise de bec nous a fait nous bidonner. Chose certaine, rien ni personne ne pourra égaler la frayeur qui nous a habités quand Véronique Claveau s'est mise à lancer des avocats sur Simon-Olivier Fecteau, A.K.A. Alexandre Champagne. Pour voir ou revoir le sketch, c'est ici!

Crédit : Capture d'écran via ICI Radio-Canada Télé

5. Passe-Partrump

S'il y a bien une rencontre à laquelle on ne s'attendait pas pendant le Bye Bye, c'est celle-là. Le mélange absolument hétéroclite du classique qui a vu grandir toute une génération, Passe-Partout, avec l'univers effrayant de la présidence de Donald Trump, nous a permis de voir certaines des performances les plus mémorables de ce spécial de fin d'année. Anne Dorval nous a littéralement assassinés dans nos salons avec son interprétation de Kim Jong-un et le retour de nos marionnettes favorites dans le contexte politique actuel avait de quoi réchauffer les cœurs les plus aigris. Pour voir le sketch, c'est par ici!

Crédit : Capture d'écran via ICI Radio-Canada Télé

Qu'avez-vous aimé ou moins aimé dans le Bye Bye 2017?

 

À lire aussi :

Les plus beaux mariages de 2017

2018: Les voeux et résolutions du Nouvel An de nos vedettes!

Le premier temps des fêtes de Jessie et PH d’OD en photos!

Crédit photo : Capture d'écran via ICI Radio-Canada Télé

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES