Mardi soir, les rideaux de l’Olympia se lèveront sur le deuxième one-man-show de Mario Tessier. À l’occasion de cette première tant attendue, l’ex-membre des Grandes Gueules s’est entretenu avec La Presse pour une entrevue en toute transparence, comme son spectacle.

Le thème de Transparent a été en partie inspiré par nul autre que Clint Eastwood. Lorsque Mario Tessier avait rencontré le grand homme du cinéma, il avait pris son courage à deux mains pour lui demander si « ça lui dérangeait » de prendre une photo. À sa grande surprise, le réalisateur de Million Dollar Baby, âgé de 89 ans, avait simplement répondu que oui, ça le dérangeait!

« Je ne lui en veux pas, parce que je lui ai posé la question clairement et il m’a donné sa réponse. Mais je me suis ensuite mis à réfléchir sur sa transparence et je me posais la question : “Moi, est-ce que je peux être comme ça tout de suite ou je dois attendre d’être aussi vieux que lui?” », a-t-il expliqué.

C’est donc ainsi qu’est née l’idée d’un one-man-show dénudé, sans fla-fla et d’une franchise désarmante. Ce n’est cependant pas la seule explication derrière la mise en scène beaucoup plus sobre de ce deuxième spectacle. N’hésitant pas à parler argent, l’humoriste a confié à La Presse que son spectacle précédent n’avait pas été très lucratif et qu’il comptait se rattraper financièrement avec celui-ci. « Je suis rentré dans les frais. Mais je n’ai pas fait d’argent avec le show. En réalité, dans la mer d’humoristes qu’il y a, tu dois en mettre de l’argent dans la pub pour te faire remarquer. Et il y a bien des gens à payer », a-t-il avoué, ajoutant même qu’il s’est contenté d’un technicien plutôt que de trois, histoire de couper des coûts. 

Dans Transparent, l’humoriste et animateur ne recule devant aucun sujet : religion, chirurgie esthétique, argent, tout y passe! Ceci dit, Mario précise que son objectif n’est pas de choquer. Admettant que certaines vieilles blagues des Grandes Gueules seraient aujourd’hui perçues comme déplacées, il espère que ce spectacle saura faire rire sans blesser.  

On vous rappelle que la première aura lieu ce soir à L’Olympia de Montréal. Pour plus d’informations ou pour des billets, c’est ici. 

Plus de contenu