Les amoureux des potins ne voudront pas manquer Après OD pour tout l'or du monde cette année. Des trahisons? Il y en a. De la bisbille? On n'en manque pas. Des larmes? Également au menu. Des idylles secrètes? Elles sont dévoilées. Si vous croyez que la production vous a déjà titillé sur tous les sujets chauds avec la bande-annonce, détrompez-vous. Il y en a encore plus. « Je ne sais pas comment dire ça; c'est une explosion de potins, l'Après OD cette année! Pour ceux qui pensaient qu'ils connaissaient les candidats parce qu'ils les suivent sur Instagram, je dirais qu'il y a bien des affaires qu'on est allés déterrer qui sont ben, ben, ben juteuses. On n'a pas tout vu », nous assure en entrevue Marie-Lyne Joncas, qui anime les capsules.

Avant de tomber dans le vif du sujet, petite parenthèse concernant la grande annonce de Khate Lessard, qui lance à la fin de la bande-annonce (et sur son compte Instagram) qu'elle est enceinte. Comme elle est une femme trans, ça en a fait sourciller plus d'un. Bien sûr, elle peut avoir un enfant, mais une grossesse, vraiment? Sans nous voler de punch, Marie-Lyne nous confirme qu'on ne nous envoie pas sur une fausse piste : « C'est sûr qu'une bande-annonce, c'est pour que ça ait l'air immense. On met des moments croustillants, mais y'a pas de mensonges. » Il faudra cependant s'armer de patience, puisque cet épisode ne sera disponible que dans deux (très longues) semaines.

Ce mercredi, ce sont les deux premiers de six épisodes qui seront offerts sur Noovo. Après les avoir vus, laissez-vous vous dire que la quantité de potins qui vous attend n'est en rien exagérée. Déjà, la première capsule se prend comme un souper d'élimination... sans élimination et sans souper. Toutes les filles, à l'exception des premières exclues, sont rassemblées dans un appel vidéoconférence où les confidences coulent comme le vin, alors que les candidates discutent chacune à leur tour de l'état de leur vie amoureuse actuelle et, donc, de ce qui s'est passé depuis la fin de leur parcours dans la téléréalité. Disons que certaines histoires sont plus flabergastantes que d'autres, mais surtout, que les potins inédits sont nombreux.

Une quantité qui étonne même la production. « On ne s'attendait pas à ça, vraiment pas. Quand on a fait les préentrevues pour jaser avec les candidats de comment ça va, ils se sont vraiment ouverts. J'ai l'impression qu'avec la pandémie, le confinement, de jaser avec quelqu'un au téléphone, ça leur faisait juste du bien. Ils se sont mis à se livrer complètement. On est partis de ça et on les a confrontés dans toutes les discordes entre eux, ce qu'on avait entendu comme potins, ce qu'on avait vu sur Instagram. On s'attendait, mettons, à la moitié de ça », explique l'animatrice humoriste. Ajoutons à ça que les discussions se passent derrière un écran et vous avez une recette explosive pour tirer les vers du nez de tout le monde.

Chez les filles, le ton monte rapidement, mais brièvement. Par contre, un preview laisse comprendre que ça ne se passe pas aussi calmement du côté des gars, dont on verra le « souper » la semaine prochaine. « Ils ont clairement des gangs, analyse Marie-Lyne. C'est pas tout le monde qui se parle encore, fait qu'il y a beaucoup de règlements de compte de gars qui ont ravalé des affaires, et ça sort là. Cet épisode-là, je pense que c'est mon préféré, parce qu'on est vraiment en plein coeur de tout ce qu'ils ont vécu sans jamais en reparler. [...] Le ton a monté à plusieurs reprises, il a même fallu aller prendre une pause à un moment donné. C'est très, très croustillant. Si les gens trouvent que l'épisode des filles qui va sortir mercredi est croustillant, ils n'ont pas vu celui des gars. »

Cette formule avait déjà été pensée par Valérie Dalpé, la productrice, avant qu'Après OD ne se retrouve à être tourné en confinement. L'idée de départ, c'était de faire un souper avec les filles, un autre avec les gars et de conclure le tout avec un gros party, confessionnal inclus, où ils auraient entre autres joué à vérité ou conséquence. Pandémie oblige, les choses ont été faites autrement, mais le résultat est tout aussi savoureux.

Outre les « soupers », d'autres capsules sont dédiées à des entrevues en solo ou en duo. Cette semaine, on pourra voir Jay Du Temple donner de ses nouvelles, mais aussi Claudie Mercier et Mathieu Pellerin, désormais le seul couple formé durant l'émission qui est toujours ensemble. Peut-être moins riches en potin, ces épisodes se prennent tout aussi bien, surtout avec le terrain glissant sur lequel s'aventure habilement Marie-Lyne Joncas. C'est que l'animatrice a le don de rire aux mauvais moments ou carrément d'insulter (gentiment) les candidats, sans que ça ne crée de malaises pour autant.

« Avec les années à faire OD, je suis comme arrivée à un point où on dirait que je peux dire n'importe quoi et ça passe, explique-t-elle. Pis ça, c'est comme si c'était acquis pour les candidats. [...] Il y a comme quelque chose de confortable, d'amical et de léger, mais il y a aussi quelque chose qui fait en sorte que je peux aller un peu plus profondément dans les affaires. C'est parce que j'ai tellement un ton léger et je suis tellement friendzone que, quand je rentre dans un sujet sérieux, ils deviennent tout droit et se mettent à répondre bien sérieusement. C'est comme une technique que j'ai peaufinée sans le savoir. » Le résultat, c'est qu'elle peut traiter les gens « d'imbéciles heureux » et qu'ils le prennent comme un compliment (!!!).

Marie-Lyne Joncas s'est clairement fait plaisir en animant ces pastiches de souper d'élimination. Mais animer Occupation Double la séduit un peu moins qu'il y a quelques années, surtout à cause des trois mois complets qui doivent être consacrés aux tournages : « Ça m'intéresse. Les Productions J, c'est rendu ma famille, c'est des gens que je connais et que je côtoie énormément, fait que c'est un beau trip. C'est le genre d'affaire que tu veux faire une fois dans ta vie. En même temps, je ne sais pas si je suis capable de faire une affaire seulement. Je suis tellement tout le temps partout. Je ne sais pas! C'est quelque chose à réfléchir quand on t'offre ça. » Entre le duo Les Grandes Crues, l'animation à la télé et à la radio ainsi que ses premiers pas dans sa carrière de comédienne, elle qui aimerait développer le jeu davantage, disons qu'elle ne manque pas de projets. Et Après OD en est tout un, qui est loin d'avoir fini de faire jaser.

Plus de contenu