Marie-Ève Janvier revient avec émotion sur le décès de son frère

Crédit photo: Serge Cloutier Marie-Ève Janvier

Le 7 février 2013, Marie-Ève et Émilie Janvier perdaient leur frère Louis-Philippe, décédé à 26 ans d'un cancer. Trois jours plus tôt, elles apprenaient que la maladie avait pris le dessus et que les médecins ne pouvaient plus rien faire, ce que l'animatrice de L'Amour est dans le pré qualifie comme étant la pire journée de sa vie.

Marie-Ève Janvier se remémore aujourd'hui, dans un magnifique texte, ces moments terribles : « Je n’ai jamais ressenti une peine aussi puissante, si profonde. Une douleur qui m’en levait le cœur. On ne disait rien. On ne faisait que se regarder avec nos larmes qui coulaient sur nos joues. Mon frère a été le premier à parler, il a dit : ''c’est correct.'' Puis on ne s’est jamais autant dit qu’on s’aimait. Comme si on ne l’avait pas assez fait avant. Comme si on voulait le faire pour toutes les années où on ne pourrait plus le faire. »

« Trois jours plus tard, j’ai vu la vie quitter mon frère. Mon frère, mon premier ami, le gars avec qui je me suis tellement chicané, enfant, le gars avec qui j’en ai viré des solides aussi, le gars le plus fou et le plus drôle que je connaisse, le gars qui ne me jugeait pas, jamais, avec qui je pouvais être moi à 100%, sans filtre, sans réfléchir, le gars qui m’a flatté dans le dos à la mort de notre pépère, le gars que j’ai serré fort quand nos parents se sont séparés, le gars qui n’avait pas de limite, qui rêvait de faire un long voyage… Il est parti. Et je ne comprenais pas pourquoi la terre continuait de tourner. Mais elle a continué de tourner. », poursuit la chanteuse avant de rappeler les étapes du deuil et la fragilité de la vie.

Elle termine en ayant une pensée pour les parents endeuillés : « En terminant, je salue mes parents et tous les parents qui ont perdu un enfant. Aujourd’hui maman, je ne peux qu’imaginer la douleur qu’ils doivent vivre au quotidien. Le courage et la force qui habitent ces personnes me touchent profondément. »

Émilie Janvier, qui est enceinte de son premier enfant, a également souligné cette journée tragique : « Six ans maintenant que février me ramène à cette douleur vive et inévitable. Mais six ans maintenant que j’essaie de voir la vie comme toi tu la voyais; sans limite et sans crainte. J’aurais tellement aimé que tu rencontres mon fils. J’espère qu’il aura de toi en lui. Je t’aime mon frère. »

On gardera la famille Janvier dans nos pensées aujourd'hui.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES