Tout n'est pas que paillettes et tapis rouges dans le milieu de la télévision et du cinéma! Bien qu'il travaille comme acteur depuis l'âge de trois ans, Marc-André Grondin se considère chanceux de pouvoir continuer à exercer son métier après tout ce temps, a-t-il avoué sur le plateau des Échangistes.

« J’ai été chanceux, je pense. Je compare ça beaucoup au hockey; tu joues quand tu es tout petit et à chaque étape de ligue, il y en a qui ne réussissent pas pour plein de raisons différentes. Il y a eu des enfants avec lesquels j’ai joué plus jeunes qui étaient bien meilleurs que moi à cette époque-là, mais qu’en passant de l’enfance à l’adolescence, ça ne marchait plus. On vieillit tous différemment et moi je n’ai jamais été une vedette quand j’étais enfant, je passais tout le temps un peu sous le radar, se souvient-il. Chaque année, je me dis que ça peut arrêter du jour au lendemain, parce que je l’ai vu à quel point ça a arrêté pour plein de monde, et que ça arrive encore pour plein de raisons. »

Crédit:JF Galipeau

La carrière de l'acteur a été tracée d’œuvres aussi variées que marquantes, avec des films comme C.R.A.Z.Y., Les affamés ou encore L'Affaire Dumont, un film du réalisateur Podz avec lequel il retravaillera cet automne pour l'adaptation cinématographique du roman Mafia inc.

On adore son humilité et sa gratitude, mais dans nos esprits il ne fait aucun doute que Marc-André est bel et bien à sa place pour encore longtemps, souhaitons-nous-le!

À lire aussi : 

France Beaudoin a pensé renoncer à l’animation

Brigitte Poupart sur les scènes de nu: « C’est très confrontant »

La fois où Véronique Cloutier a cru que c’en était fini de sa carrière

Page d'accueil