Avec la venue de la COVID-19, le monde de la santé et de la science s'est lancé dans la recherche d'un vaccin pouvant immuniser la population contre la maladie. Même le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a déjà mentionné dans ses points de presse que le cours des activités normales pourrait seulement reprendre une fois le vaccin trouvé. En d'autres mots, notre quotidien reprendrait avec la tenue de campagnes de vaccination massives. Toutefois, il ne faut pas oublier la présence du mouvement anti-vaccin qui a pris de l'ampleur dans les dernières années. Lucie Laurier semble faire partie de ces gens qui sont sceptiques face à la vaccination, si on se fie à la vidéo qu'elle a publiée sur sa chaîne YouTube.

La comédienne débute sa déclaration en indiquant que, bien qu'elle croie en l'existence du virus, elle trouve que la manière dont est traitée l'affaire provoque beaucoup de peur au sein de la population. Et c'est bien cela qui l'amène à remettre la situation et les gens au pouvoir en doute. « Je pense que de nous enlever nos libertés fondamentales et de confiner toute une nation au complet comme ça sous prétexte d'un virus, qui je crois existe [...], mais il y a toujours eu des virus et il y en aura toujours. Ça, c'est une autre histoire sur ce qu'on est en train de nous dire par rapport à notre capacité à faire face aux éléments. Soit il y a du complot là-dedans ou il n'y en a pas! »

Elle se questionne donc à savoir si notre confiance devrait être mise entre les mains du gouvernement, de l'Organisation mondiale de la Santé et des médias traditionnels, qui, selon elle, servent leurs propres intérêts avant d'informer proprement la population. « Arrêtez d'écouter systématiquement ce que l'on vous dit. Faites votre tri, vous êtes intelligents. Il faut que l'on cesse d'accepter que l'on nous traite comme des décérébrés, il faut prendre possession de notre capacité à s'informer nous-mêmes, refaire confiance à nos instincts, c'est important. C'est nous qui nous occupons le mieux de notre famille, c'est nous qui savons le mieux ce qui est bien pour nos enfants. »

Lucie Laurier explique qu'à son avis, s'il existe des gens réellement bienveillants, par exemple les aides-soignants dévoués dans les CHSLD, c'est le contraire dans les plus hautes sphères de la société et dans les organisations comme l'ONU. « Les sommités et les experts, il y a une déconnexion avec le vrai monde, ajoute-t-elle. Il est évident qu'on nous cache des choses. [...] Les compagnies de pharmaceutiques ont des stratégies. Les gouvernements en place ne sont pas nécessairement des gens qui ont envie de faire du mal; par contre, il y a de la négligence, un manque de temps. »

C'est pourquoi elle est contre l'idée du vaccin. Pour expliquer sa position, elle revient sur la controverse de la thalidomide - un médicament utilisé durant les années 1950 et 1960, notamment chez les femmes enceintes, qui s'est avéré être à l'origine de graves malformations congénitales - ainsi que celle du sang contaminé qui a provoqué chez des milliers de personnes la contraction de l'hépatite C ou du VIH dans les années 1980 et 1990. Ceci dit, rien ne prouve que ces scandales étaient des complots gouvernementaux.

Pour conclure son message, Lucie Laurier incite au débat, car c'est la clé selon elle d'une société en santé. Elle en a lancé tout un sur Twitter en partageant ainsi ses théories du complot...

En coulisses

Psst : Suivant la mise en ligne de cette vidéo, Lucie Laurier a défendu ses droits en publiant une série de tweets.

Page d'accueil