La Maison-Bleue, du vrai bonbon

Crédit photo: ICI Télé la maison bleue

La toute nouvelle proposition de Radio-Canada débarque sur ICI Tou.tv Extra ce jeudi et risque de séduire les abonnés de la plateforme dès les premières minutes. La Maison-Bleue, une comédie en 10 demi-heures écrite par Ricardo Trogi (qui signe aussi la réalisation) et Daniel Lavoie (qui y incarne également un ex-athlète et neveu du président embauché sur une base militaire secrète de l'armée québécoise dans le Nord du pays) imagine un univers où le Québec est devenu un pays suite au référendum de 1995.

Jaques Hamelin, incarné par un Guy Nadon au sommet de sa forme, est le quatrième président de la République québécoise. Mais avec sa cote de popularité en chute libre et la montée d'un mouvement pour réintégrer le Canada, il a besoin d'un projet de société qui va rallier le peuple. Contre toutes attentes, c'est le président américain qui arrivera avec ce qui semble être la parfaite solution : un échange de territoire, une partie de la Floride contre le Grand Nord.

Dès le départ, on voit que la série, à laquelle Louis Morissette et François Avard ont aussi contribué, ne se prend pas trop au sérieux. Résumer la situation politique québécoise des 25 dernières années avec un générique à la Star Wars, ça donne le ton! On saisit l'humour dès la première scène, dans laquelle le président Hamelin et sa femme Mireille (Anne-Marie Cadieux) sont coincés entre une commande à l'auto et un appel important, qui les préoccupent bien moins que la poutine mexicaine. Ça a un côté très Veep, cette excellente comédie de HBO qui mettait en vedette Julia Louis-Dreyfus, mais avec un humour un peu plus absurde.

La principauté de Westmount, le Petit Québec de Toronto, les douanes à Gatineau, la propagande canadienne... le vocabulaire est délicieux, comme les anecdotes glissées ici et là. On pense entre autres au pauvre Biz, prisonnier politique pour avoir pilé sur un 5¢ et son castor, symbole canadien par excellence. Les décors sont aussi à souligner, notamment avec le Bureau ovale et les portraits des précédents présidents du Québec, Mario Tremblay inclut.

La Maison-Bleue est parfois assez caricaturale, comme l'émission d'opinion Coude à coude ou encore l'idée de changer les visages sur les billets de banque comme projet mobilisateur, mais ça marche. Le côté slapstick est, heureusement, utilisé avec parcimonie et ces rares moments sont une gracieuseté de Dominique Paquet, qui campe le garde du corps du président.

Anyjeanne SavariaRoger LégerGeneviève SchmidtClaude DespinsSimon Beaulé-Bulman, Richardson ZéphirKarl FarahBruce Gregory Dinsmore, Hamidou SavadogoMaryève AlaryFrançois Hubert-FiolaMyriam LeblancFrédéric Pierre et Michée Bayavuge comptent également parmi la distribution de cette nouveauté qui réussit à éviter son principal piège : ne pas prendre parti entre le souverainisme et le fédéralisme. En fait, à les entendre, ça sonne comme deux très mauvaises options...!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES