Gilbert Rozon gagne en appel contre le collectif Les Courageuses

Crédit photo: Serge Cloutier Gilbert Rozon

Le recours collectif Les Courageuses a malheureusement perdu sa bataille en Cour d'appel contre le magnat déchu de l'humour, Gilbert Rozon, selon ce que rapportent Le Journal de Montréal et La Presse. Le groupe était composé d'une vingtaine de femmes qui affirment avoir été agressées sexuellement par le fondateur de Juste pour rire entre les années 1982 et 2016.

C'est donc une victoire pour Gilbert Rozon, car cela signifie que la Cour d'appel du Québec a annulé la décision de la Cour supérieure qui avait autorisé l'action collective de 10 millions de dollars contre le producteur. Trois juges qui devaient étudier l'affaire et deux d'entre eux ne trouvaient pas assez de points communs entre les victimes pour expliquer un tel recours. C'est seulement la juge Dominique Bélanger qui était du côté du collectif, contrairement à ses deux confrères, les juges Hamilton et Vauclair. « Le fait que les victimes prétendent avoir été agressées par le même agresseur dans un contexte d’abus de pouvoir présente un caractère de connexité évident », a-t-elle indiqué, en spécifiant également : « En fait, la question de l’abus de pouvoir est centrale et fondamentale en l’espèce et elle est commune à chacune des membres du groupe selon les allégations. »

Bien que bouleversées par la décision de la Cour d'appel, les membres du collectif n'entendent pas en rester là. En effet, elles désirent amener la décision en Cour suprême afin d'autoriser à nouveau leur recours. La porte-parole du collectif, la comédienne Patricia Tulasne, s'est entretenue avec La Presse : « Lorsque j’ai entendu la décision, j’étais très, très triste. J’étais sous le choc. Mais avec le recul, je me dis qu’il faut quand même se réjouir d’avoir réussi à ébranler les colonnes du temple. Pour les générations futures, nous avons fait avancer cette cause, peu importe la décision. » Il est certain que le collectif trouvait ironique que deux juges masculins ne leur donnent pas raison.

Reste que Gilbert Rozon devra toujours comparaître pour un autre procès, au criminel cette fois, pour agression sexuelle suite à des événements qui se seraient passés lorsqu'il avait 25 ans. Le tout aura lieu en juin 2020.

 

Source:

Journal de Montréal et La Presse

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES