Skip to content
Fred Robichaud: «J'ai consommé des stéroïdes»
Crédit: Instagram @od_officiel /Noovo/Instagram @frederick.robichaud

Fred Robichaud avait un message émouvant à partager, tant sur ses réseaux sociaux que lors de son passage à l'émission Adonis: La discussion, animée par Marie-Louise Arsenault.

C'est le documentaire Adonis, qui a profondément ému ce dernier, l'incitant à aborder ce sujet.

L'animateur d'Occupation double évoquait notamment son passé dans les compétitions de bodybuilding, soulignant la période où il a cédé à la tentation des anabolisants.

Notamment afin d'éduquer et de partager que cette solution est nocive.

Dès l'âge de 15-16 ans, il s'est lancé dans l'entraînement, qui est finalement devenu obsessionnel, aspirant à ressembler à ses idoles telles que The Rock et Arnold Schwarzenegger.

Ce qui l'a malheureusement mené à la prise de stéroïdes!

«Peu importe ce que j'allais prendre, parce qu'évidemment, la shape que vous voyez, que j'ai en compétition, j'ai consommé des stéroïdes. Puis, j'étais jeune, la seule chose que je voulais, c'était d'être plus fort encore. On dirait que pour moi, c'était la voie facile, la voie à prendre. Ça fait tellement partie de ma vie. Ça fait que quand j'ai écouté le documentaire, c'est venu me chercher, parce que j'étais exactement comme ça. J'aurais bien aimé ça que le grand Fred d'aujourd'hui parle au petit Fred et même au Fred 19-20 et qu'il lui dise qu'il n'a pas besoin de faire ça, pour sa santé», témoigne Frédérick Robichaud.

«Dire que je me trouvais petit, c'est ça le plus fou», écrivait-il par ailleurs, sous cette photo du passé.

Par la suite, Fred publiait un texte affirmant qu'il a désormais adopté une approche saine en matière d'entraînement et de nutrition, résistant ainsi à la tentation de récidiver.

«(...) Pour moi, les stéroïdes étaient toujours considérés comme une solution «facile», mais j'ai réalisé que cette voie était loin d'être la meilleure. Au fil du temps, j'ai compris que sacrifier ma santé pour des résultats rapides n'en valait pas la peine. Cela a été un véritable combat pour moi de résister à la tentation de retomber dans cette spirale destructive, mais aujourd'hui, je suis fier d'avoir réussi à atteindre mes objectifs de manière naturelle (...)», dévoile avec fierté l'animateur d'OD.

Nous saluons son courage d'aborder la situation, ce qui permettra peut-être à certains jeunes de mieux s'informer sur les possibilités saines pour faire des gains et atteindre ses objectifs en entraînement.

Vous pouvez visionner dès maintenant le documentaire Adonis sur Télé-Québec, ainsi que l'émission Adonis: La discussion avec Marie-Louise Arsenault.

Plus de contenu