Après avoir attendu pour décoller pendant trois épisodes, Épidémie a finalement augmenté son rythme cette semaine. Les rapprochements à faire entre la fiction et la réalité sont nombreux en cette période où on voit des gens tousser tant aux nouvelles que dans cette série signée TVA et les décès s'accumulent dans la vraie vie comme à la télé. Si on croise les doigts pour que le petit Xavier (Laurent Lemaire) ne succombe pas au cova, le fictif coronavirus virulent d'Amérique, on a peu d'espoir pour la Dre Chloé Roy-Bélanger, incarnée par Mélissa Désormeaux-Poulin.

Déjà, mardi, l'actrice partageait une photo sur ses réseaux sociaux qui ne présageait rien de bon pour son personnage. Recouverte de sueur et de sang, dans une jaquette d'hôpital avec le regard désespéré, la maîtresse du Dr Marc Gauthier (Gabriel Sabourin) n'avait pas l'air en grande forme, c'est le moins qu'on puisse dire.

Mais voilà qu'Épidémie a partagé un extrait du prochain épisode, dans lequel on peut voir Marc questionner la Dre Anne-Marie Leclerc (Julie Le Breton) et le Dr Quentin Buis (Mani Soleymanlou). Toujours aussi désagréable envers son ex-conjointe, il est aussi visiblement bouleversé en réalisant que c'est probablement la fin pour sa nouvelle blonde, puisqu'un remède ne risque pas d'être trouvé dans les deux ou trois jours qui vont suivre.

On ne se cachera pas que le personnage de Mélissa Désormeaux-Poulin n'est pas spécialement attachant, même si l'actrice l'incarne à merveille. En un claquement de doigts, elle est passée de l'amante sauvage à la personne de choix pour magasiner des robes de bal de finissants avec sa nouvelle belle-fille. C'est soit une méchante hypocrite, soit un gros trou dans le scénario, mais disons qu'on comprend Anne-Marie de ressentir une animosité face à elle comme face à son ex-conjoint. Se retrouvera-t-elle devant un choix éthique, prise entre son devoir de médecin et sa colère de cocue?

Plus de contenu