On nous promettait cette année encore une dernière semaine riche en action pour District 31 avant la pause des Fêtes, mais on n'aurait certainement pas pu imaginer qu'on nous amènerait là. Après avoir vu l'épisode de jeudi soir, difficile de ne pas se demander : « Mais qu'est-ce qu'on vient de voir, au juste? » Évidemment, si vous n'êtes pas à jour dans la série, entendez ici la sirène du divulgâcheur résonner.

Dans les derniers jours, l'étau s'est resserré sur Nick Romano (Mathieu Baron). Après des semaines à douter de son allégeance, on a enfin eu la confirmation qu'il est un policier véreux quand il a abattu de sang-froid Joe Bocassini (Dom Fioré), le chef de la mafia qui se faisait passer pour mort et qui venait tout juste de rentrer chez lui comme si de rien n'était, avec peut-être ou peut-être pas un rein tout neuf greffé dans une pratique illégale. L'avocate et amie de Nick, Véronique Lenoir (Catherine de Léan), a choisi la voie de la justice en le dénonçant, permettant ainsi à Poupou (Sébastien Delorme) et Laurent Cloutier (Patrick Labbé) de procéder à son arrestation. Juste avant que les patrouilleurs ne les rejoignent pour mettre les menottes au policier-mafieux, on a vu que la paire était dans la mire d'un tireur, dont l'identité n'a pas été dévoilée. Considérant l'escalade dans les derniers épisodes, on avait là notre première surprise : l'ancien lieutenant qui travaille maintenant pour les services secrets et qui entre au 31 comme dans un moulin n'a pas été assassiné, contrairement à ce qu'on aurait pu prédire.

Mais la vraie surprise, celle qu'on n'aurait jamais pu voir venir (et qu'on aurait préféré ne pas voir pantoute, en fait), c'est Nancy Riopelle (Geneviève Schmidt) qui nous l'a livrée. Alors qu'elle était en tête-à-tête avec Bruno (Michel Charrette) tout juste après l'entrevue qu'ils ont accordée ensemble à Brière (Jeff Boudreault), la mère éplorée a lancé la phrase la plus absurde des quatre saisons de la série de Luc Dionne : « J'veux que tu me fasses un enfant ». La relation entre l'enquêteur aux homicides et celle qu'il qualifiait jusqu'à récemment de « criss de folle » n'est pas surprenante en soi, comme elle se dessine depuis quelques semaines, malgré que lui ait une conjointe depuis plusieurs saisons déjà, mais disons que ce n'est pas comme ça qu'on s'attendait à ce qu'elle nous soit introduite.

Est-ce que District 31 a manqué une belle occasion de nous laisser sur un cliffhanger? On en a l'impression...

L'émission reprendra les ondes de Radio-Canada le 6 janvier.

Plus de contenu