Maripier Morin défend Denys Arcand de faire du « cinéma de mononc’ »

Crédit photo: Serge Cloutier

Denys Arcand a dû encaisser quelques flèches depuis la sortie de son plus récent long-métrage, La chute de l'empire américain (voyez d'ailleurs nos photos du tapis rouge!). Dans une critique particulièrement virulente, l'auteur Alexandre Fontaine-Rousseau a notamment qualifié à plusieurs reprises le dernier film du réalisateur de « cinéma de mononc’ », soulevant que le ton condescendant du cinéaste était arrivé à son paroxysme dans ce nouveau volet. Convié à une table ronde au micro de Christiane Charette afin d'expliquer davantage ses critiques, l'auteur était accompagné de Franco Nuovo, Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques et Maripier Morin, qui tient la vedette du film avec Alexandre Landry. Inutile de dire que le feu a pogné ben raide!

Serge Cloutier

L'auteur de la critique acérée sur la revue 24 Images a défendu son point en soulignant que le cynisme de Denys Arcand était devenu, il y a de cela bien longtemps maintenant, une sorte de caricature d'elle-même : « En fait, à partir du Confort et de l’indifférence, autant je trouve que c’est un film très fort, autant je trouve qu’il y a comme un cynisme qui s’installe chez Denys Arcand qui finit par dégénérer. J’ai réécouté récemment Le Déclin de l’empire américain et pour moi ce n’est pas un film qui a si bien vieilli que ça, je trouve que c’est un film dont le discours est un peu daté. C’est ce cynisme qui a fini par dégénérer et par devenir une sorte de caricature de lui-même et je dois dire qu’à un certain point ça donne l’impression, dans sa manière d’écrire qui est très typée, qu’il y a un côté donneur de leçons. Dans la manière d’écrire les dialogues, dans la manière de parler de la société, je trouve que le cynisme s’est transformé en condescendance. »

Cette critique a vite fait de trouver une réponse chez Maripier Morin, qui a promptement défendu le réalisateur en évoquant son impressionnante filmographie : « On peut donner à César ce qui revient à César. Denys Arcand a fait beaucoup pour le cinéma québécois, ce n’est pas un os*** de cave non plus, et je pense qu’il faut quand même avoir du respect pour l’œuvre et l’homme et pour son propos. Tu n’es pas obligé d’être d’accord avec ce qu’il fait et avec ce qu’il écrit, mais je pense que là, toi tu as l’air de t’acharner. »

Mais le débat avait beau s'échauffer, l'actrice a souligné la belle ouverture avec laquelle les panélistes ont échangé : « Ce qui est le fun, c’est la discussion, et c’est ce qu’on fait en ce moment! »

Serge Cloutier

Avez-vous vu le dernier film de Denys Arcand? Qu'en avez-vous pensé?

 

À lire aussi :

Guy Nantel fait une fois de plus polémique

Louis-José Houde intente une poursuite de plusieurs milliers de dollars

La chute de l’empire américain: Maripier Morin émue aux larmes par la réaction de sa grand-mère

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES