Brendan Fraser: Une enquête est déclenchée contre son présumé agresseur

Crédit photo: Cover-Images

Vous le connaissez, vous avez grandi avec lui, vous l'avez vu se transformer en véritable star du grand écran... avant de disparaître aussi vite qu'il nous est apparu. Jeudi dernier, Brendan Fraser accordait une intrigante entrevue au magazine GQ pour faire le point sur les raisons de son retrait des projecteurs, après avoir marqué toute une génération avec ses rôles dans des succès tels que La Momie, George de la jungle ou Voyage au centre de la Terre. Dans cet entretien, l'acteur affirme avoir été victime d'attouchements inappropriés de la part de l'ancien président du Hollywood Foreign Press Association, Philip Berk, en fonction au moment des faits allégés. La sortie de ces allégations a forcé le HFPA à lancer une enquête afin de faire la lumière sur la véracité de cette inconduite sexuelle, qui aurait contribué à faire se retirer l'acteur des feux de la rampe.

L'événement se serait déroulé en 2003, au Beverly Hills Hotel, lors d'un dîner organisé par l'Association. Philip Berk aurait empoigné les fesses de Fraser, allant jusqu'à lui toucher l'anus et prolongeant le contact jusqu'à ce que l'acteur soit finalement en mesure de se défaire de lui. Il aurait ensuite demandé des excuses de la part du HFPA, que Berk aurait ultimement fournies dans une lettre, n'admettant toutefois pas sa culpabilité.

L’acteur a longtemps soupçonné l’Association de l’avoir mis sur une liste noire, afin de le punir d’avoir pris parole. Après 2003, il n’aurait été invité aux Golden Globes que très rarement, ce à quoi Berk, toujours membre de l'HFPQ, a froidement répondu « Qu’il était entièrement responsable du déclin de sa carrière ».

Puis est arrivé le mouvement #MeToo, initié par une bonne vingtaine de femmes qui ont dénoncé le puissant producteur Harvey Weinstein : « Je connais Rose McGowan, je connais Ashley Judd, je connais Mira Sorvino – j’ai travaillé avec elles. Je considère qu’elles sont mes amies, dans mon esprit. Je ne leur ai pas parlé depuis des années, mais elles sont mes amies. J’ai assisté à ce mouvement merveilleux, avec ces personnes qui ont eu le courage de dire ce que je n’avais pas le courage d’énoncer moi-même. » En entrevue avec GQ

Fraser a dû encaisser un dur coup, en écoutant la dernière cérémonie des Golden Globes. Lors de ce gala engagé, où les femmes portaient des robes noires afin de montrer leur soutien aux victimes d’agression, en plus des épinglettes Time’s Up sur les complets de presque tous les hommes de la salle, Berk était dans la salle, contrairement à lui.

Dans une déclaration, le Hollywood Foreign Press Association dit n'avoir jamais été mis au courant de cet incident avant que ne paraisse l'entrevue. Espérons que l'enquête puisse apporter un peu de paix à Brendan Fraser.

 

À lire aussi :

Le condo d’Éric Salvail est toujours à vendre

Casey Affleck se retire de la cérémonie des Oscars

Robert Lepage a revu sa façon de faire grâce au mouvement #MoiAussi

Source: Associated Press

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES