Hier soir, les médias et 350 clients privilégiés du Club Illico étaient conviés à la Cinquième Salle de la Place des Arts pour rencontrer la distribution et la production de Victor Lessard ainsi que voir les deux premiers épisodes de la seconde saison, disponible à compter d'aujourd'hui sur la plateforme.

La série avait débuté avec une scène de torture, et sa suite commence avec le même élan, nous propulsant tout de suite dans une scène d'action. Deux événements majeurs se déroulent dans la première heure de cette deuxième saison : le meurtre d'un policier haut gradé, qui a été décapité, et la disparition d'une adolescente, Myriam Cummings (Marianne Fortier), qui était dans un refuge pour jeunes en difficultés et que le père, Grant Emerson (Luc Senay), cherche désespérément. Notre petit doigt nous dit que ces deux intrigues en formeront rapidement une seule, et Victor Lessard (Patrice Robitaille) est déjà sur un cas comme sur l'autre, en compagnie de sa fidèle acolyte Jacynthe Taillon. On espère voir celle qu'incarne Julie Le Breton se développer davantage parce que, bien que l'actrice l'interprète très bien, le personnage manque de finesse, de profondeur. Elle joue la grosse brute, mais on ne creuse pour l'instant pas davantage pour voir ce qui se cache derrière. Dommage, parce que les personnages féminins dans les séries policières méritent d'être plus explorés.

Par ailleurs, si vous avez suivi le tapis rouge du Gala Artis ce dimanche, vous avez pu voir Charles Lafortune et Mathieu Baron jaser de la série avec Patrice Bélanger et lui révéler que l'ancien lofteur se ferait torturer longuement dans cette nouvelle saison. Mais même avant que son martyr ne commence, on peut voir l'animateur de feu Coup de foudre dans un rôle qui risque de le faire briller. Après District 31 et Unité 9, on peut dire qu'il se forge pour le genre en tant qu'acteur, et ça lui va plutôt bien.

Nous plongeant dans une intrigue inspirée cette fois par le roman Violence à l'origine de Martin MichaudVictor Lessard, réalisé par Patrice Sauvé, saura sans doute faire plaisir à ses fans une nouvelle fois. Après trois millions de visionnements pour la première saison, on ne peut qu'assumer que la seconde en aura tout autant.

À lire aussi:

À VOIR – La bande-annonce de la 2e saison de Victor Lessard

Une troisième saison de Victor Lessard?

L’Arbitre est débranché des ondes de V

DSC_3406

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3408

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3412

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3414

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3421

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3425

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3428

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3432

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3436

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3441

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3443

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3452

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3459

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3462

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3468

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3479

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3481

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3483

Crédit: Serge Cloutier

DSC_3484

Crédit: Serge Cloutier
Page d'accueil