Véronique Bannon revient sur sa tentative de suicide pour la campagne de Suicide Action Montréal

Crédit photo: Karine Paradis

Suicide Action Montréal a pour mission de prévenir le suicide et ses impacts en offrant des services aux personnes suicidaires et leur entourage. Dans le but de démystifier les enjeux de la santé mentale et du suicide, l'organisme a lancé la campagne Tombent les masques. Pour l'occasion, des capsules de témoignages ont été produites avec plusieurs personnalités publiques. Chaque semaine depuis le 9 janvier, ces capsules sont partagées sur leurs réseaux sociaux et elles mettent toutes de l'avant une réalité différente en lien avec le suicide.

Véronique Bannon est l'une de ses personnalités. Elle s'est confiée en toute transparence sur une période très noire de sa vie. En effet, il y a dix ans de cela, la comédienne a tenté de s'enlever la vie. Depuis, elle est un peu devenue le porte-étendard de la cause, car suite à sa tentative, elle a compris qu'elle aurait dû en parler, même si cela est difficile. Parmi les souvenirs qui lui sont restés de cet événement, elle dit qu'elle ne va jamais oublier quand son fils lui a tendu les bras, alors que les ambulanciers l'amenaient à l'hôpital. « J'ai pas résisté, j'ai fait : ''J'ai besoin d'aide''  », laisse-t-elle tomber avec beaucoup d'émotions.

Depuis, elle a fait la rencontre sur les réseaux sociaux de Marilyn Bastien, une comédienne et directrice de Pourquoi productions Inc., et rapidement, elles sont devenues amies. La clé de leur amitié : leur compréhension mutuelle. Plus encore, Véronique a su trouver en Marilyn du réconfort et une confidente vers qui elle peut toujours se tourner quand elle passe une journée où son mal semble vouloir ressurgir. Marilyn est consciente de la vulnérabilité de son amie et a développé des « trucs » pour la soutenir au bon moment. « J'essaie toujours de réfléchir avant de lui répondre [...] je prends un temps et je réponds avec amour [...] juste pour qu'elle sente qu'elle a quelqu'un à qui parler sans jugement », indique Marilyn avant d'ajouter qu'il y a de l'espoir, car le suicide « est une solution permanente à un problème temporaire », alors il y a des services pour venir en aide à ces personnes vulnérables.

Si vous vous reconnaissez, n'hésitez pas à appeler le 1-866-APPELLE et à en parler à vos proches.

Le 9 janvier dernier, Suicide Action Montréal a également partagé une vidéo témoignage du comédien Alexandre Goyette, qui a perdu un être très cher au suicide il y a deux ans de cela. Le comédien et scénariste explique que malgré la présence d'un entourage aimant, pour lui, il était important de se confier à des personnes qui ont vécu le même deuil que lui. Il souhaitait pouvoir mettre des mots sur les sentiments qu'il ressentait. Même s'il avoue que le processus de guérison est long, il y a « une lumière au bout du tunnel ».

On invite toutes les personnes endeuillées à aller chercher de l’aide pour aller mieux. Appelez le 1-866-APPELLE.

Pour faire un don, dirigez-vous vers le site de Suicide Action Montréal, qui est en pleine campagne de financement.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES