Il y a de cela deux semaines, Valérie Roberts nous touchait droit au coeur en partageant une superbe publication qui célébrait l'apport des beaux-parents en ce temps de pandémie. Ces membres de nombreuses familles sont effectivement souvent oubliés, mais l'animatrice a tenu à les mettre sous les projecteurs, alors qu'elle-même s'occupe plus que jamais des deux filles de son mari Martin Juneau pendant que ce dernier travaille.

Dans cette même publication, Valérie Roberts indiquait également que la crise de la COVID-19 l'avait obligée à revoir les plans d'un projet bien particulier... Eh bien! C'était ce mardi qu'elle en dévoilait les détails avec beaucoup de fébrilité. C'est que l'animatrice planche sur l'écriture de son tout premier livre depuis plus d'un an et ce dernier sera disponible à compter du 5 juin prochain.

La blonde de papa : Récits de belles-mères a été un travail de longue haleine pour Valérie Roberts, elle qui qualifie son écriture comme une quête personnelle. En effet, comment définir le rôle d'une belle-mère? C'est là, la question de départ du livre de l'animatrice, alors qu'elle-même a dû apprivoiser ce nouveau rôle en rencontrant Martin Juneau.

Crédit:KO Éditions

La place d'une mère dans la vie de ses enfants est indéniable, mais dans la société d'aujourd'hui, il est aussi impossible de ne pas constater l'évolution des familles et, par le fait même, la présence accrue des familles recomposées. Les frontières de la parentalité changent, évoluent, mais les questions demeurent.

C'est donc avec beaucoup d'humilité et d'amour que Valérie Roberts s'est penchée sur la question en allant à la rencontre de 19 femmes vivant avec cette même réalité. En partageant avec l'animatrice, et maintenant autrice, leurs joies et leurs peines, leurs certitudes et leurs doutes, chacune a su exposer un visage différent de la belle-mère d’aujourd’hui, amenant ainsi une définition vivante et multiple de la famille recomposée.

Parmi les témoignages que l'on retrouvera dans le livre La blonde de papa, on note ceux d'Émily Bégin, Roxane Bruneau, Marie-Soleil Dion, Sophie Durocher, Ingrid Falaise, Kim Rusk et plusieurs autres.

« Ces femmes, de tous les âges et de tous les horizons, m’ont parlé de relation avec les enfants et la mère de ceux-ci, de la difficulté à trouver sa place en tant que belle-mère, mais aussi de l’adoption, de deuil et du deuil de la maternité », a précisé Valérie Robert sur Instagram.

Elle a également tenu à écrire un message à tous ceux et celles à qui son livre est adressé : « Chères belles-mamans, chères mamans dont les enfants ont une belle-mère, chers amoureux dont la conjointe s’occupe de vos enfants… c’est pour vous. Parce que je nous trouve beaux pis ben bons à travers les difficultés de nos familles recomposées. »

En espérant que La blonde de papa permettra d'enclencher de belles réflexions sur ce thème délicat et parfois tabou.

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Valerie Roberts (@robertsval) le

Plus de contenu