Tapis rouge de Love Projet avec Magalie Lépine-Blondeau, Pascale Bussières, Céline Bonnier et Benoît McGinnis

Tapis rouge de Love Projet avec Magalie Lépine-Blondeau, Pascale Bussières, Céline Bonnier et Benoît McGinnis.

Vendredi soir, synonyme de tapis rouge? Pourquoi pas! Rendez-vous Université Concordia pour la grande première montréalaise du film Love Projet, de Carole Laure, dans le cadre du Festival du Nouveau Cinéma. Love Projet met en vedette Magalie Lépine-Blondeau, Benoît McGinnis, Natacha Filiatrault et Éric Robidoux, avec les participations spéciales de Céline Bonnier et de Pascale Bussières ainsi que Tomas Furey, Victoria Diamond, Alice Morel-Michaud, Charles-William Ross, Benoît Lachambre, Louise Bombardier, Louise Latraverse et Roger La Rue. Love Projet a aussi été sélectionné la section « Perspectiva Internacional » de la 38e Mostra Internacional de Cinema de São Paulo qui débute le 16 octobre.

Love Projet tapis rouge

Love Projet - Critique

Avoir l’impression de s’être regardé dans un miroir non déformant pendant près de deux heures. Voilà le constat que nous avons fait suite au visionnement de Love Projet, le plus récent film de l’actrice et réalisatrice Carole Laure.

Disons-le d’emblée, Love Projet parle de la génération Y, ces enfants des années 1980 devenus aujourd’hui des jeunes adultes dans la vingtaine et au début de la trentaine. Le film raconte l’histoire de quelques-uns d’entre eux évoluant autour d’un projet vidéo qui mélange la danse et le chant et qui est porté par une metteure en scène: Touga (Céline Bonnier).

pascale bussières Love Projetpascale bussières Love Projet

À travers ce projet, leur vie quotidienne témoigne de notre époque où tout va très vite et ne connaît que l’éphémère. Chacun des personnages a soif de liberté et veut tout immédiatement, mais multiplie les angoisses devant l’avenir. Leurs choix, qu’ils soient amoureux, professionnels ou sexuels, sont difficiles à faire. Dans ce dédale, l’amour semble devenir une quête. Ils se cherchent à travers leurs one-night, leur identité sexuelle ou quand il s’agit de s’engager de manière durable. Cette quête de l’amour touche tous les liens affectifs. Il suffit de voir des scènes comme celles où Alex (Benoît McGinnis) doit veiller sur Paulo, son père dépressif (Benoît Lachambre), tout en essayant de conquérir le cœur de Louise (Magalie Lépine-Blondeau). Ou encore celles concernant Julie (Natacha Filiatrault) qui a une relation trouble avec son fils Diamond (Charles-William Ross), multiplie les aventures et ventile ses frustrations chez sa psy (Louise Latraverse).

benoît mcginnis Love projet

Dans ce contexte, le projet de Touga est un exutoire pour le quotidien sans repos de chaque personnage. En ce sens, Carole Laure fait une belle part au chant et la danse à l’instar de CQ2, un de ses films précédents. Les comédiens Magalie Lépine-Blondeau, Benoît McGinnis, Natacha Filiatrault et Tomas Furey offrent une prestation très honnête et criante de vérité, que ce soit en parlant, chantant ou dansant. Mention spéciale à Éric Robidoux qui, avec son interprétation du danseur ouvertement gai Marc, offre un personnage dont l’énergie sensuelle crève littéralement l’écran! N’oublions pas aussi Céline Bonnier, toujours aussi excellente dans chacun de ses rôles, ainsi que Pascale Bussières qui incarne une cowgirl timide se prenant d’affection pour Diamond.

Éric Robidoux Love Projet

En somme, malgré la place prépondérante accordée à l’anglais dans les chansons, Love Projet est un film qui vaut le détour. Il est un reflet très honnête de la génération Y à travers notre époque tourbillonnante!

Love Projet, en salles au Québec dès le 24 octobre.

À lire aussi:

Critique: Collaboration spéciale Anders Turgeon

Crédit photo: Karine Paradis

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES