Rafaëlle Roy rappelle que la cyberintimidation n'a pas sa place

Crédit photo: Serge Cloutier

Le weekend dernier, Rafaëlle Roy se défendait auprès d'un internaute sur sa plateforme Instagram. Ce dernier l'accusait d'imposer sa vision végane à ses utilisateurs, alors que l'ancienne finaliste de La Voix n'avait pour but que de conscientiser les gens sur les conséquences d'une alimentation basée principalement sur la protéine animale. Cette fois, un autre utilisateur des réseaux sociaux s'attaque à la chanteuse pour avoir demandé  de boycotter le groupe Black Taboo au Festival d'été de Québec, où ils étaient en spectacle le 11 juillet dernier.

Rafaëlle Roy via Instagram

Rappelons qu'elle est loin d'être la seule à l'avoir fait suite à la publication d'un communiqué du Comité des femmes de l'Université de Laval qui exposait les paroles du groupe. Ces paroles glorifient des actes criminels et misogynes, et c'est là que repose la controverse.

L'internaute était visiblement mécontent du message de Rafaëlle, partagé la semaine dernière, et il lui a fait savoir en écrivant plusieurs messages haineux sur Instagram et Facebook. La jeune chanteuse a donc décidé d'utiliser sa plateforme pour l'exposer dans sa story. « Puisqu'il semble totalement assumer ses paroles, je lui offre ma plateforme », écrit-elle avant de publier des captures d'écran montrant les messages de l'internaute. Elle termine en revenant sur une bataille qu'elle a déjà couverte, soit la cyberintimidation, qui n'a pas sa place nulle part. Elle rappelle que la méchanceté n'engendre que du négatif, et qu'il ne faut pas se laisser emporter par elle. « Continuons de briller - notre plus grande victoire est notre indifférence face à leur opinion et surtout notre bonheur », ajoute-t-elle sur une note optimiste.

Comment ne pas être d'accord? Love is love!

Rafaëlle Roy via Instagram

Rafaëlle Roy via Instagram

Rafaëlle Roy via Instagram

Rafaëlle Roy via Instagram

Vidéos de la semaine

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES