Patrick Bruel sous enquête préliminaire pour exhibition sexuelle

Crédit photo: Karine Paradis

Le 9 août dernier, Patrick Bruel a donné un spectacle à Ajaccio, en Corse. Une heure avant de monter sur scène, le chanteur français se serait fait masser dans sa loge par une masseuse de l'hôtel Radisson à Porticcio, près d'Ajaccio. L'employée en question, une jeune femme de 21 ans, a depuis accusé le musicien d'exhibition sexuelle et de harcèlement, sans toutefois porter plainte, et ce dernier fait maintenant face à une enquête préliminaire, a rapporté Le Parisien ce lundi matin.

Hier soir se tenait donc une audition libre tenue par les gendarmes à Châlons-en-Champagne où Patrick Bruel et la victime alléguée ont exposé les faits pour ainsi permettre au procureur d'Ajaccio de décider s'il classe l'affaire ou s'il renvoie le dossier devant un tribunal.

Selon les dires de la jeune femme, Patrick Bruel lui aurait laissé entendre qu'il s'attendait à un massage différent de ce qu'elle donne normalement, soit plus sexuel. Elle aurait refusé ses demandes insistantes, tout en spécifiant que le chanteur n'aurait pas voulu se vêtir d'un sous-vêtement jetable. Il aurait donc été nu durant tout le massage, ce qui aurait choqué la masseuse. Le massage se serait fait sans aucune interruption, donc aucun autre témoin n'aurait assisté à la scène.

Patrick Bruel a eu tôt fait de nier le témoignage de la masseuse. Il a confirmé la séance de massage dans sa loge, mais il a contesté les faits sur son comportement déplacé. Il a dit qu'il était resté nu à cause de la chaleur, mais qu'il s'était couvert d'une serviette. Il n'aurait jamais senti de malaise provenant de la jeune femme non plus. Il a ajouté que celle-ci était restée après le massage et aurait assisté à son concert avec des amis. Il s'est aussi confié au journal ce lundi en disant : « Nous étions une heure avant mon concert, dans ma loge, accessible à tous. Mon équipe, mes collaborateurs, mes enfants étaient à proximité et ont l'habitude d'entrer à tout moment dans ma loge. Je n'ai pas eu la moindre intention ni le moindre geste déplacé envers cette femme ».

L'enquête suit son cours et, depuis la dénonciation de la jeune masseuse, les gendarmes d'Ajaccio ont déjà interviewé plusieurs employés de l'hôtel Radisson.

C'est donc une affaire à suivre...

 

Source:

Le Parisien

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES