Marie Soleil Dion et plusieurs personnalités dénoncent un article sur les «sexfies»

Crédit photo: Karine Paradis

Ouch... La chaîne télévisée VRAK vient de dépasser une limite qui est pourtant tracée à l’indélébile dans la tête de bien des gens...

Ce matin, c'est plusieurs personnalités publiques, dont l'actrice Marie Soleil Dion, qui se sont indignées sur un article sur les sexfies (un mot-balise composé de selfies et sexy) partagé par la chaîne télévisée destinée aux adolescents et jeunes adultes.

Capture d'écran via VRAK

L'article, qui a depuis été supprimé du site de VRAK, n'aborde pas en premier plan la sécurité et la prudence des jeunes, mais plutôt la réputation reliée aux selfiessexy, en particulier dans le titre. Malgré les astuces abordées avec délicatesse et intelligence dans le texte, on comprend donc la réaction des internautes et des artistes.

« À mon époque, VRAK, c’était pour les jeunes. C’était cool d'avoir un poste pour les jeunes. Tsé les 9-14 qui sont entre Yoopa pis V. J’imagine qu’aujourd’hui, il faut compétitionner avec YouTube. Pis leur apprendre à se poser tout nus », s'est exclamée Marie Soleil sur sa page Facebook.

Bianca Gervais s'est aussi exprimée sur le sujet sur Facebook : « Vrak? Est-ce bien toi? Faut expliquer à tes jeunes et moins jeunes que ça ouvre la porte à un paquet de troubles... faut pas donner des trucs pour en prendre. Ça me peine que tu valides ça ».

La politicienne Marwah Rizqy a également partagé sa déception et son inquiétude sur le réseau social : « Franchement VRAK! Je m’étais habituée à du contenu de qualité, mais là, tu me déçois! VRAK manque à sa responsabilité envers son public majoritairement jeune, voire mineur. Les parents de nos jeunes font confiance au contenu qu’ils produisent. À l’heure où la cyberintimidation fait des victimes et que nos jeunes sont aux prises avec de réels enjeux de confiance en soi, de compréhension des risques et de santé sexuelle, il est important de miser sur l’éducation comme les campagnes de sensibilisation et prévention qui se déroulent dans les écoles ».

Témoin du tollé engendré à la suite de cette publication, l'équipe de VRAK a pris la parole sur Twitter : « VRAK vous écoute et est sensible à vos commentaires. Bien que nous visons maintenant un public plus mature, les 18-34 ans, notre dernier article sur les sexfies a soulevé plusieurs questions. Nous avons décidé de le retirer promptement et nous reverrons notre ligne éditoriale ».

Vidéos de la semaine

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES