Marie-Chantal Toupin lance un cri du coeur au gouvernement

Crédit photo: Karine Paradis

Il y a de cela quelques semaines, Marie-Chantal Toupin faisait le buzz pour s'être adonnée à une séance de jogging vêtue d'un chandail, disons, particulier. Cette fois, elle fait de nouveau réagir la toile avec une publication dans laquelle elle s'adresse directement au gouvernement pour son inaction face au milieu culturel.

Il est vrai que parmi les secteurs les plus touchés par la pandémie, on note celui de la culture, qui a dû mettre sur pause toutes ses activités comme il est pratiquement impossible de respecter les règles de distanciation et d'hygiène de la santé publique sur les plateaux de tournage. Même constat pour les salles de spectacle qui accueillent bien souvent des centaines, voire des milliers de personnes. Ce faisant, c'est toute une industrie qui se retrouve sans travail, et les scénarios ne sont pas très optimistes quant au retour à la normale. Sophie Prégent, comédienne et présidente de l'Union des artistes, ainsi que la scénariste et productrice Fabienne Larouche partageaient en effet le même avis.

C'est donc avec beaucoup d'inquiétude et de frustration que la chanteuse a écrit sur sa page Facebook un message dans lequel elle se questionne sur le sort qu'on réserve aux artisans du milieu de la culture.

« Pourquoi peut-on remplir un avion si on a un masque, mais on n'a pas le droit de remplir un théâtre ou un cinéma? Comment tuer les artistes à long terme? Nous on fait comment pour survivre? Le Gouvernement nous a-t-il oubliés? Où sont les 500 milliards pour les artisans promis? [...] ET NOUS LES ARTISTES SANS REVENU ON S'EN SORT COMMENT? », a-t-elle déploré.

Elle fait notamment référence au plan d’aide de 500 millions — et non pas milliards — destiné à soutenir les secteurs de la culture, du patrimoine et du sport, annoncé le 17 avril dernier par le ministre du Patrimoine canadien Steven Guilbeault. La première phase de ce plan a été lancée le 8 mai dernier par le dévoilement d'une enveloppe de 428 millions de dollars pour aider le secteur culturel à passer au travers de la crise. Reste que cette aide a été allouée à des programmes déjà en place, elle n'aide donc pas encore ceux qui ont dû, par exemple, annuler leur tournée.

« On comprend qu’on ne rejoint pas tout le monde », a admis Steven Guilbeault au moment du dévoilement du plan le 8 mai dernier. Il a néanmoins promis que ce n'était qu'un premier pas vers d'autres phases d'aide.

Du côté du gouvernement québécois, la ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy n'a à ce jour offert aucun plan de déconfinement du secteur. En entrevue radio avec Pénélope McQuade, la ministre a toutefois soutenu qu'une annonce allait bientôt suivre.

On comprend qu'à la vitesse et à la quantité d'informations que l'on reçoit chaque jour, il est facile de se décourager face à la situation. On baigne tous dans l'incertitude, et en l'absence de solutions, il est tout à fait normal de s'insurger contre les instances de pouvoir et leur manière d'administrer la crise.

Tout comme Marie-Chantal Toupin, on espère (avec un peu moins de majuscules) que la survie du milieu culturel soit vue comme une priorité puisqu'il est au coeur de notre identité en tant que Québécois.

Source:

Le Devoir et Radio-Canada

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES