Ce mardi, l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision a dévoilé les finalistes aux prix Écrans canadiens 2020. Contrairement à l'année dernière où les films québécois dominaient, cette année en est une plus discrète pour le Québec, qui retrouve quand même 13 de ses films en nominations. Parmi ceux qui se démarquent, on note Antigone, The Twentieth Century, The Song of Names et Il pleuvait des oiseaux.

C'est le film Song of Names du réalisateur québécois François Girard qui est en tête de la course avec ses neuf nominations. Toutefois, il ne s'est pas démarqué dans trois prix importants, soit le Meilleur film, la Meilleure réalisation et le Meilleur scénario original.

Ce sont plutôt les deux films québécois The Twentieth Century et Antigone, ayant respectivement obtenu huit et sept nominations, qui ont réussi à se tailler une place parmi les prix les plus prestigieux, comme tous les deux sont nommés pour le Meilleur film et la Meilleure réalisation. Les trois autres finalistes pour le Meilleur film et la Meilleure réalisation sont les films canadiens-anglais Anne at 13,000 ftThe Body Remembers When the World Broke Down et White Lie.

The Twentieth Century du réalisateur canadien Matthew Rankin dans lequel on peut voir Catherine St-Laurent et Mikhaïl Ahooja a également été nommé pour Meilleur scénario original, Meilleure direction artistique, Meilleurs costumes et Meilleures coiffures, en plus de voir Dan Beirne, son acteur principal qui incarne un jeune William Lyon Mackenzie King, futur premier ministre du Canada, être finaliste pour la Meilleure interprétation masculine.

Antigone, le long métrage de la réalisatrice montréalaise Sophie Deraspe, est aussi en lice pour la Meilleure adaptation, la Meilleure interprétation féminine pour Nahéma Ricci et Meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien pour Nour Belkhiria. On se rappelle également que l'adaptation libre du classique de Sophocle représentait le Canada dans la course aux Oscars et qu'il a aussi gagné le prix du Meilleur film canadien au TIFF.

Même si on est déçus de voir que la défunte Andrée Lachapelle n'a pas été nommée pour son rôle touchant dans Il pleuvait des oiseaux, le long métrage de Louise Archambault fait quand même bonne figure avec cinq nominations, dont la Meilleure adaptation. Rémy Girard et Gilbert Sicotte ont également vu leur travail d'acteur être souligné par des nominations.

Par ailleurs, Kuessipan de la réalisatrice Myriam Verreault se retrouve également en lice pour la Meilleure adaptation, le film étant tiré d'un livre signé Naomi Fontaine. Douglas Grégoire et Yamie Grégoire ont aussi reçu des nominations pour leur interprétation dans le film.

Le tout dernier film de Podz, Mafia Inc, qui connaît un bon succès au box-office présentement, n'a toutefois pas fait sonner les cloches des prix Écrans, récolant une seule nomination pour l'interprétation convaincante de Marc-André Grondin.

Parmi les autres déceptions à noter, on pense à l'absence de Brotherhood dans la catégorie Meilleur court métrage de fiction. Même s'il a reçu deux nominations pour Meilleure chanson originale et Meilleurs effets visuels, c'est bien peu pour une oeuvre qui était en lice aux Oscars cette année... Même chose pour La femme de mon frère de Monia Chokri qui repart avec seulement deux nominations pour Meilleurs costumes et Meilleures images après avoir remporté le Coup de cœur du jury dans la sélection Un certain regard au Festival de Cannes.

Du côté des prix en télévision, Caroline Dhavernas pour Mary Kills People et Karine Vanasse pour Cardinal sont encore une fois nommées pour leur interprétation dans une série dramatique.

Pour consulter la liste complète des nommés, dirigez-vous vers le site officiel des prix Écrans.

Page d'accueil