On ne peut qu'imaginer le tourbillon d'émotions qu'a vécues Ludovick Bourgeois dans la dernière année. Après avoir remporté La Voix et lancé son tout premier album, le jeune chanteur a également perdu son père, Patrick Bourgeois, une figure bien-aimée du public québécois. Entre les funérailles, les entrevues et sa première tournée à travers la province, le deuil du poulain d'Éric Lapointe a dû être vécu publiquement malgré lui.

Sur le plateau des Échangistes, Ludovick a donné son point de vue sur cette situation hors du commun : « Ça va de soi de m’en faire parler, ça ne me fâche pas, c’est normal que les gens m’en parlent. Si je ne faisais rien dans la semaine et la fin de semaine, peut-être que je trouverais ça plus difficile. En travaillant beaucoup, j’ai l’impression d’être un peu en train de vivre mon deuil, mais je suis aussi en train de le repousser. En fait, je suis surtout en train de repousser ce moment-là quand ça va arriver. On ne sait pas comment vivre ça. Un deuil, c’est le temps et c’est la même chose pour moi. Quand les gens m’en parlent, c’est beaucoup d’amour que je reçois, mais c’est sûr que des fois c’est plus difficile. »

Crédit:Capture d'écran via Radio-Canada

Le temps fait effectivement bien les choses. D'ici là, nous lui souhaitons des moments réparateurs en famille et surtout encore beaucoup d'amour de la part du public (cette deuxième partie ne nous inquiète pas trop!)

À lire aussi : 

Yann Perreau se confie pour la première fois sur le deuil de sa fille 

Marc-André Grondin s’estime chanceux de pouvoir continuer à jouer

France D’Amour confie l’impact de sa chanson Mon frère à l’ère #MoiAussi

Plus de contenu