Laissez Alanis tranquille, par Karine St-Michel

Crédit photo: Instagram Alanis Désilets / Serge Cloutier Alanis Désilets et Karine St-Michel

Pour être honnête, je n’ai pas suivi le scandale relié au nouveau projet d’Alanis Désilets, LA TROOP. Je viens de voir les articles sortir et je suis très ambivalente par rapport à tout cela. Vous avez peut-être remarqué, mais je n’utilise plus les termes body diversity et body positivity sur ma page. Je parle d’acceptation de soi et d’image corporelle positive sans utiliser ces termes, parce que je ne me sens plus à l’aise de les prôner en tant que femme blanche privilégiée dans son « poids santé ».

Alanis fait partie de la même saison d’Occupation Double que moi. Nous sommes une famille et peu importe les projets dans lesquels chacun de nous va décider de se lancer, nous allons nous soutenir. En fait, je parle pour moi. Je ne sais pas si c’est la même chose pour eux, mais de mon bord, je resterai toujours derrière ma famille OD Bali, peu importe.

En voyant le projet d’Alanis, j’ai trouvé cela GÉNIAL. Je n’ai vu que le positif du mouvement et les bonnes intentions. Je me suis sentie interpellée, moi qui ai un corps qui ressemble aux filles sur la photo. Je n’ai pas réfléchi plus que cela. J’adore voir des nouveaux projets ou des nouvelles compagnies qui veulent promouvoir le bien-être et la santé dans l’acceptation de tous.

Mais en voyant l’article de Jessica Prudencio (que vous pouvez lire ici), j’ai réalisé qu’elle avait raison. Je me suis mise à me poser les mêmes questions en lisant son article. Où sont les femmes trans? Les femmes noires ou asiatiques? Les femmes voilées? Les femmes avec des corps différents?

Et après, le fait de supprimer les commentaires comme l'a fait Alanis, ça m’a dérangée aussi. Si vous me connaissez, vous le savez, je n’évite jamais les scandales et le chialage sur moi. J’assume. À moins que ce soit un message vulgaire, vous m’avez rarement vu supprimer un commentaire, car je prône la liberté d’expression. Si vous décidez de commenter mes publications ou de m’écrire, attendez-vous à ce que je puisse commenter publiquement sur ce que vous m’avez dit si je trouve que c’est stupide ou désagréable.

Chaque fois qu’Alanis fait quelque chose qui est en lien avec le bien-être corporel, on trouve un moyen de chialer. Vous vous rappelez lorsqu’elle avait commencé à s’entraîner au gym de son ami LP (qui a aussi fait OD Bali)? Les gens avaient crié à l’hypocrisie. Pourquoi? Parce qu’Alanis prône l’acceptation de son corps et la diversité corporelle. Le fait qu’elle prône ceci fait en sorte qu’elle ne peut pas s’entraîner ni bien manger. Non. Elle doit continuer de vivre la vie au maximum sans prendre soin de sa santé (vous sentez le sarcasme ici). Pourquoi faut-il qu’on s’indigne contre un projet qui a pour but d’aider les Québécoises?

Je suis fière d’Alanis et je suis convaincue que l’inclusion de la diversité sera sa priorité dans ses prochaines campagnes pour LA TROOP. Je suis contente de sa réponse et de son introspection par rapport à son projet et j’ai très hâte de voir la suite!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES