Julien Lacroix vient d'être largué lundi par le Groupe Phaneuf et Télé-Québec à la suite d'allégations.

L'humoriste est la dernière vedette en liste à tomber à la suite d'allégations d'inconduites et d'agressions sexuelles révélées par le quotidien Le Devoir.

L'artiste de 27 ans a publié ce matin un texte sur les réseaux sociaux où il réagit. Cette publication est vivement critiquée dans les nombreux commentaires.

À la lecture de l'article du quotidien montréalais, le Groupe Phaneuf a fait savoir qu'il rompait sa relation d'affaires avec l'humoriste. Cette société est celle qui gérait sa carrière.

Ce n'est pas tout. Télé-Québec a aussi décidé de se dissocier de Julien Lacroix. Ce dernier avait collaboré à la websérie éducative On parle de sexe. Tous les épisodes de la première saison de la websérie ont été retirés du site de la société d'État.

Selon le quotidien Le Devoir, neuf femmes reprocheraient des relations sexuelles non consentantes, des baisers non consensuels et des gestes déplacés.

Page d'accueil