Jay Du Temple: Retour en tournée, carte d'immunité, souper de vérité et volcan en activité

Crédit photo: Serge Cloutier

Jay Du Temple est finalement de retour parmi nous! Expatrié à Bali pendant trois mois, l’humoriste a retrouvé le froid du Québec, mais pas encore son met national : « J’ai priorisé la bouffe de ma mère, câline! J’ai pas mangé ma poutine préférée encore. » Et revenir dans des températures aux alentours de zéro ne l’a pas trop déstabilisé. « J’ai eu comme un bon six mois solide de chaud et de beaux temps, fait que j’étais super content de retrouver mes cotons ouatés pis de retrouver mon neveu, ma nièce pis mon stand-up aussi. J’ai atterri jeudi soir à 19h30 pis le vendredi je faisais trois shows, samedi je faisais trois shows. J’ai joué lundi, j’ai joué mardi, mercredi… donc très, très, très heureux d’être de retour », nous raconte celui qui lancera bientôt son premier one-man-show.

Mais revenons-en à Bali. Plus tôt cette semaine, on a pu voir l’animateur tendre la fameuse carte d’immunité à PH. « J’aurais été content de la remettre à pas mal n’importe quel garçon, au point où on en est », confie Jay avant d’ajouter à quel point cette nouveauté était excitante : « C’est sûr que, comme ben des twists, quand l’équipe m’a parlé de ça (j’ai eu un brief en début de saison, on m’annonçait les twists), j’avais réagi assez fort. Je trouvais ça très cool, fait que c’était le fun de sortir ça, d’être rendu là. »

C’est en effet un revirement de situation assez intéressant à voir aller, d’autant plus qu’on arrive à la fin et qu’on peut commencer à sentir la maison Bonneville tellement elle est près! « Je pense que le prix revient en tête aux candidats, analyse l’animateur. Ils sont tous plus à fleur de peau, plus susceptibles (pas qu’ils l’étaient pas au courant de la saison!), mais des fois ils éclatent plus pour des niaiseries. Je pense qu’autant ils sont plus proches, c’est plus des amis, autant plus que jamais ils sont en compétition ».

C’était certainement le meilleur moment pour qu’Andréanne Marquis, gagnante d’Occupation Double en Californie et fondatrice de la boutique Womance, débarque dans les maisons faire une petite surprise aux candidats. « J’étais super content qu’elle vienne, surtout pour les candidats en fait, parce que je pense que, même nous l’équipe, on est tous présents pour les candidats, on est là pour répondre à leurs questions et les écouter s’ils ont besoin de parler, mais reste qu’on n’a aucune idée c’est quoi de vivre ce qu’ils vivent tandis qu’Andréanne l’a vécu, nous explique Jay. J’étais vraiment, vraiment heureux pour les candidats, qu’ils aient la chance de rencontrer quelqu’un qui sait exactement à travers quoi ils sont passés. En plus, Andréanne et Maripier Morin, c’est pas mal les meilleurs exemples de filles qui ont fait Occupation Double. Je trouve que c’est un bon modèle, c’est une fille qui a une tête sur les épaules, elle est vraiment inspirante pour les candidats et les candidates pis pas juste pour eux, elle est inspirante pour ben, ben, ben du monde. On l’a senti dans l’ambiance des maisons, ça a fait vraiment du bien aux candidats de la rencontrer ».

Mais bon, si tôt qu’elle est partie, les candidats se sont de nouveau retrouvés à analyser en détail toutes les situations possibles et imaginables, créant un véritable revirement de situation où le couple chouchou des Québécois est remis en question pour la première fois. « Y’a pas personne là-dedans qui se déteste ou qui se méprise, tout le monde se respecte et tout le monde fait juste parler de toutes les options de la game, précise l’animateur. Je pense pas qu’il y a personne qui est plus en danger que quelqu’un d’autre. Pour eux c’est vraiment important, du moins ils le répètent beaucoup, de ne pas juger les couples. T’sais, tout le monde est pas pareil en couple, tout le monde a pas le même tempérament. Ça se juge beaucoup et c’est un peu ça le show, de se dire : ‘’Ben là, ton couple a pas l’air de bien aller, qu’est-ce que tu fais encore ici?’’, mais je pense que les candidats se respectent dans leurs différences ».

« Qu’est-ce que tu fais encore ici? », c’est pas mal la question que se posait Adamo dans le dernier épisode de la semaine. On a pu voir Guy Vermette, de la production, s’approcher de lui pour l’inciter à aller dehors alors que le rappeur aux origines italiennes était visiblement en pleine crise de panique, un excellent exemple du support qu’offre l’équipe aux participants. «Le but c’est pas de laisser les candidats perdre la tête, loin de là. Tous les candidats savent que la porte est ouverte et que, s’ils sont pas bien, ils peuvent quitter quand ils veulent. On l’a bien vu cette saison-ci, y’a deux candidats qui ont quitté de leur plein gré », nous rappelle l’humoriste au man bun. « J’espère vraiment que le public va le voir comme ça parce qu’Adamo a été vraiment très, très, bien entouré pis on ne verra pas, évidemment, tout le support qu’il a eu », ajoute-t-il. En effet, on ne verra qu’une mince parcelle de ce que l’équipe aura fait pour venir en aide au prétendant d’Alexandra S. dans ce moment difficile, mais il faut savoir que Guy est un peu comme le candidat fantôme de l’émission. Toujours là pour venir en aide, il est très apprécié dans la maison des gars et celle des filles.

Les deux villas balinaises ont été vidées cette semaine, le trafic aérien étant perturbé à cause du volcan du mont Agung, les candidats sont de retour au Québec, caché dans un chalet près de Montréal.  Est-ce que Jay ira leur faire un coucou? « Je suis quand même bien occupé dans les semaines qui viennent. Non seulement OD, mais on a des trucs à préparer avant la finale pis pour l’heure de vérité. Si ça adonne, peut-être, mais on verra en temps et lieu. »

Dans tous les cas, ils se reverront tous pour l’heure de vérité, dont le tournage aura lieu le 11 décembre, au lendemain de la finale. « Je pense que c’est un souper qui est difficile, mais qui est beau aussi parce qu’on fait pas juste montrer les mauvais coups des candidats, on montre les meilleurs moments aussi, on montre des trucs funny aussi », rappelle l’animateur qui est, d’abord et avant tout, humoriste. « Je pense que ça peut faire peur aux candidats, mais c’est un heureux mélange de taquinage, de bisbilles, de plaisanteries et de bonheur. J’ai vraiment hâte parce que je me suis amélioré, je trouve, au courant de la saison au niveau des soupers, je suis capable de taquiner pis les candidats le prennent bien. Je suis capable d’alléger l’atmosphère. » Ça, c’est certain!

 

À lire aussi:

OD: Joanie s’ouvre sur son passé dans son Cœur à cœur avec Jay

Les couples d’OD Bali: Joanie et Sansdrick, leur parcours en photo!

Louis-Philippe d’Occupation Double s’est fait tatouer la fesse

Crédit photo: Serge Cloutier

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES