Après la vague d'annulations d'événements et spectacles qui font rage depuis ce vendredi, c'est maintenant au milieu du cinéma de ressentir l'impact du coronavirus sur les plateaux de tournage. On savait que les sorties de plusieurs films en mars et en avril avaient déjà été repoussées, mais voilà que les diverses productions cinématographiques en cours sont maintenant suspendues. Le Journal de Montréal s'est entretenu avec des acteurs du milieu pour en savoir plus sur la situation.

Les productions américaines à Montréal

D'abord, le reboot de Maman, j'ai raté l'avion qui était en tournage depuis le début de l'année dans les Studios MELS et les alentours devra prendre une pause de deux semaines compte tenu de la situation actuelle, selon ce qu'a rapporté Michel Trudel, président de MELS. Les tournages devaient initialement se terminer le 17 avril prochain.

Une autre production prenait également place dans les studios, soit la série américaine The Bold Type avec les tournages de leur quatrième saison. « Dans leur cas, il leur restait seulement les deux derniers épisodes de la quatrième saison à boucler alors ils ont décidé de remettre cela à plus tard cette année, quand ils vont revenir tourner la cinquième saison », a indiqué Michel Trudel au journal.

Le président des Studios MELS a aussi donné des nouvelles du film de science-fiction Moonfall. Réalisée par celui qui nous a offert Independance Day, soit Roland Emmerich, cette nouvelle offrande suivra une équipe d'experts envoyée dans l'espace pour tenter de sauver la Terre après que la Lune soit sortie de son orbite. L'équipe de production n'a pas changé ses plans pour débuter les tournages au mois de mai et l'assemblage du décor est encore en cours.

Changements de plan pour les producteurs québécois

Il y a de cela un mois jour pour jour, la distribution de l'adaptation du classique de Louis HémonMaria Chapdelaine, était dévoilée. Parmi les acteurs participants au projet, on compte Sarah Montpetit dans le rôle-titre, Emile Schneider, Antoine-Olivier Pilon, Robert Naylor, Sébastien Ricard ainsi qu'Hélène Florent, qui se disait très heureuse de travailler avec son ex Danny Gilmore au grand écran.

Le quatrième long métrage du réalisateur Sébastien Pilote est en tournage depuis le mois de février dans la région du Lac-Saint-Jean, mais une journée de tournage a dû être annulée comme la scène demandait la présence d'un trop grand nombre de figurants. « On va la refaire en août et, même si c’est une scène intérieure, ça va impliquer de recréer l’hiver à travers les fenêtres », a expliqué le producteur Pierre Even au Journal de Montréal.

Ce même producteur a toutefois confié au journal qu'un autre projet dans lequel il est impliqué risque de ne pas avoir la chance de Maria Chapdelaine. En effet, une coproduction internationale, dont le titre n'a pas été révélé, devait commencer sa préproduction en juin, mais avec le coronavirus, les plans pourraient bien vite changer. Une décision devra être prise dans les deux prochaines semaines.

Le développement de la situation est également évalué de près par le producteur André Rouleau, qui a commencé à plancher sur la préproduction du film La cordonnière, une adaptation du roman de Pauline Gill réalisée par François Bouvier. Il espère que les tournages prévus pour le 20 mai prochain pourront débuter. « On garde le cap. Mais si on doit décaler, on va décaler », a-t-il indiqué au journal.

Par ailleurs, les tournages de District 31 ont dû prendre fin plus tôt que prévu, mettant ainsi fin à la saison deux semaines à l'avance.

On croise les doigts pour ces producteurs et pour tous les autres intervenants du milieu culturel.

Page d'accueil