Ariane Moffatt inspirée par la naissance prématurée de son fils

Crédit photo: Karine Paradis

C'est à l'été 2017, après quelques complications de grossesse, qu'Ariane Moffatt et sa conjointe Florence Marcil-Denault ont accueilli le petit Georges dans leur famille un peu plus tôt que prévu. En effet, la chanteuse a donné naissance à un petit bébé prématuré qui a dû être hospitalisé.

Rencontrée par Le Journal de Montréal, elle raconte que l'écriture s'est alors présentée comme une bouée pour elle dans ces moments difficiles qui brassaient bien des émotions. « Je savais que la création pouvait être une aide, une soupape pour exprimer comment je me sens. », explique-t-elle au Journal.

C'est qu'elle a eu une bonne frousse lorsqu'à 34 semaines de grossesse, les médecins ont dû provoquer son accouchement après avoir détecté chez elle une pré-éclampsie grave, une complication qui implique une forte hausse de pression et qui survient habituellement en fin de grossesse.

À ce stade de la grossesse, les chances sont assez bonnes que le bébé naîtra sans trop de complications, mais George a dû être hospitalisé quelques semaines pour cause de petites complications pulmonaires.

Ariane avait déjà révélé toute la vulnérabilité dans laquelle l'avait plongé cet épisode de sa vie.Toutefois, elle se confie maintenant sur ce sentiment douloureux parce qu'il a été la source centrale de son inspiration pour son album Petites mains précieuses. À chaque fois qu'elle visitait son bébé tout neuf à l'hôpital, les idées jaillissaient dans son esprit et elle s'efforçait alors de tout noter.

« Ça a donné une certaine ivresse, une espèce de sens à cette arrivée-là. Quelque part, ça a été une forme de guérison et de renaissance par rapport à ce que j’ai vécu, qui a été assez traumatisant pour moi. », ajoute-t-elle.

Au final, cette épreuve lui aura donc permis de reconnaître toute la force qu'elle porte en elle.

 

À lire aussi :

Le prince Harry et Meghan Markle attendent leur premier enfant

Phillip Danault du Canadien de Montréal sera bientôt papa!

Vanessa Pilon raconte comment elle a accouché sous autohypnose

Source : Le Journal de Montréal

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES