Anne-Marie Losique se livre comme jamais

Crédit photo: Serge Cloutier

La série Ben voyons donc du Zoofest nous aura donné l'occasion de voir Joël Legendre en 2016, Annie Brocoli l'an dernier et maintenant Anne-Marie Losique sur scène, un soir seulement, alors que chacun de ces artistes s'est improvisé humoriste pendant 60 minutes. C'était donc au tour de l'animatrice, productrice, propriétaire de chaînes télé et sexe-symbole de se dévoiler comme jamais, elle qui n'a jamais eu peur de montrer bien de la peau, mais qui a toujours eu une véritable phobie de parler d'elle. Gros défi pour la Québécoise d'origine croate, qui nous a entretenus sur sa carrière et sa vie privée sur les planches du Monument-National, hier soir, avec un spectacle « ni testé, ni appris, ni répété »!

Pleine d'autodérision, Anne-Marie Losique s'est exprimée sur son plaisir de se faire prendre pour une conne pendant des années. Se qualifiant d'intellectuelle renfermée, celle qui n'a jamais eu de patron ou d'entrevue de sa vie raconte le bonheur qu'elle connaissait alors qu'elle impressionnait n'importe qui en alignant trois mots de suite, les gens ayant souvent une si faible opinion d'elle! C'est à ce moment qu'on a eu droit à un premier invité spécial, Bruno Blanchet, qui a fait parvenir directement de Bangkok une vidéo où il la parodie, un personnage dont on ne se tannera jamais. Mention spéciale également à la barmaid Carolane Toupin, grande admiratrice d'AML, qui a fait un caméo pendant le show, et aussi à Patrick Rozon, qui est allé sur scène deux fois plutôt qu'une pour mettre fin au strip-tease que s'apprêtait à faire la vedette de la soirée, elle qui prenait plaisir à faire semblant de ne pas avoir compris que le mandat demandait qu'elle se dévoile autrement qu'en enlevant ses vêtements!

Le spectacle a pris une tournure beaucoup plus profonde alors qu'elle s'est mise à parler de sa famille, expliquant que même parmi les siens il s'agissait depuis toujours d'un sujet tabou. Sa grand-mère, qu'elle n'a malheureusement pas eu le bonheur de connaître, s'est fait arracher toutes les dents devant ses enfants, un moyen de torture pour qu'elle révèle à des soldats nazis où était caché son mari. Une partie de sa famille vient d'Obljaj, en Bosnie-Herzégovine, ce même village d'une centaine d'habitants devenu mondialement connu quand un de ses natifs, Gavrilo Princip, a assassiné François-Ferdinand d'Autriche, déclenchant la Première Guerre mondiale. « Vous comprenez pourquoi chez moi, on ne parle pas beaucoup de notre famille. Des dents arrachées, des assassins... », a lancé la femme d'affaires pour retrouver les rires du public.

On s'est de nouveau dilaté la ratte quand elle s'est mise à parler de sa carrière. « J’ai une histoire. C’est pas une cigogne qui m’a déposée à MusiquePlus sur les genoux de Ben Affleck », a blagué celle qui sait que rares sont ceux qui savent réellement ce qu'elle fait dans la vie et qui ne se cache pas pour dire que ce n'est pas simple à expliquer. C'est telle une vraie boss qu'elle a rappelé qu'elle est la première femme au monde à avoir fondé une chaîne de télévision, avant Oprah, finissant avec un mic drop bien mérité. Mais sa carrière a aussi connu des périodes moins reluisantes qu'Anne-Marie Losique n'a pas eu peur d'aborder, comme son opus Sex Shop l'album X sur lequel on pouvait entendre la reprise de Tu veux ou tu veux pas, un texte d'une grande poésie que nous a interprété sur scène un autre invité, Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, qui présentait par ailleurs La table d'hôte sur la même scène tout de suite après le spectacle. Un coup de génie!

Parler de sa carrière a également été l'occasion de rappeler La minute blonde, qu'elle animait avec beaucoup d'humour il y a une dizaine d'années. Elle en a profité pour reprendre son rôle de blonde écervelée le temps de recevoir sur scène Donald Trump, Kim Jong-un, Angela Merkel et Justin Trudeau, où du moins des cartons représentant ces figures politiques, et leur poser des questions toutes moins pertinentes les unes que les autres, qui prouvaient par l'absurde que l'étiquette d'idiote qui lui colle à la peau n'a rien à voir avec la femme de tête qu'elle est vraiment.

En abordant sa vie amoureuse, pas le choix une fois encore de jaser de son métier. Où qu'elle soit dans le monde, suffit de quelques clics pour trouver des photos assez explicites d'Anne-Marie Losique. Antoine Vézina l'a rejointe sur les planches pour des mises en scène des dates qu'elle vit, où peu d'hommes comprennent l'importance de sa carrière. Encore là, on a bien ri, son regard sur sa peur de l'engagement étant tout aussi comique que ses remarques sur les rendez-vous galants. N'offrez pas une carte de fidélité à AML pour un café gratuit, vous allez la faire paniquer!

Les dessous d'Anne-Marie nous a semblé par moments un peu décousu, l'humoriste d'un soir sautant parfois du coq à l'âne, mais comme elle a souligné elle-même que sa vie est un véritable « fouillis », on ne peut qu'en conclure qu'il s'agissait d'un spectacle parfaitement à son image! Drôle, provocant, brillant et un peu mêlé par-ci par-là, quoi!

 

À lire aussi:

Pas seulement des comiques au lancement officiel de Juste pour rire!

Les vedettes s’éclatent sur le tapis rouge de Juste une p’tite nuite du Cirque du Soleil

Alex Perron en rodage: Un coach de vie pour allumer son feu sacré

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES