Alicia Moffet dénonce les publications de Marc Brunet à l'endroit de PO Beaudoin

Crédit photo: Serge Cloutier

À pareille date l'année dernière, PO Beaudoin vivait une période qu'il a qualifiée en entrevue de « la pire crise de sa vie ». En effet, il avait semé la controverse en partageant sur Instagram une argumentation avec un chauffeur de taxi qui refusait d'accepter son seul mode de paiement, soit une carte de crédit prépayée, après s'être fait voler son portefeuille en voyage. Son entêtement et sa mauvaise attitude lui avaient été rudement reprochés, mais rapidement l'influenceur avait fait son mea culpa, en plus de l'inspirer, quelques mois plus tard, à faire oeuvre utile en lançant une conférence sur la cyberintimidation.

Sa conférence aborde notamment les effets néfastes de la cyberintimidation sur les jeunes et les moins jeunes, et c'est dans cette optique qu'Alicia Moffet a voulu dénoncer un acte qui, selon elle, n'a pas sa place.

Il faut savoir que depuis le début de sa quarantaine, PO Beaudoin, en confinement depuis son retour des États-Unis, s'est lancé le défi de représenter par 14 photos les émotions qu'il ressent face à la crise de la COVID-19. Les clichés qu'il prend de lui sont très conceptuels et chacun porte un message.

Marc Brunet, un scénariste bien connu dans le milieu culturel, a repris ses photos sur son compte Facebook en commentant le tout avec son humour qui, il faut le rappeler, se spécialise dans la parodie. Auteur du Coeur a ses raisons et Les bobos, il a aussi écrit Like-moi! pour se moquer des milléniaux et il planche présentement sur une nouvelle série qui fera la même chose avec les influenceurs.

Capture d'écran

Capture d'écran

Ce qui dérange Alicia Moffet dans la reprise des photos de PO Beaudoin par Marc Brunet, c'est qu'il le fait à répétition pour chacune des publications de l'influenceur. Pour elle, c'est de l'acharnement, en plus d'inciter les autres à se moquer de PO Beaudoin. Elle déplore également le fait de retrouver d'autres personnalités connues parmi les internautes ayant laissé des commentaires désobligeants.

« Je ne suis pas en train de dire que ces personnes-là sont des mauvaises personnes, mais on a toujours appris à l'école aux jeunes de dénoncer l'intimidation, de ne pas rien faire quand ils voient des situations comme ça. C'est ça que j'essaie de faire, je dénonce une situation que je trouve juste absolument irrespectueuse. Je trouve qu'en 2020, ça n'a plus du tout ça place, surtout venant d'une personne avec autant de notoriété », a-t-elle notamment déclaré dans une série de stories sur Instagram.

Pour clore son point, Alicia Moffet a tenu à rappeler à ses abonnés que l'intimidation ne se réglait pas en intimidant « l'intimidateur », en plus d'indiquer que toutes les publications de Marc Brunet avaient aussi été supprimées.

En coulisses

Psst : Sur un tout autre ordre d'idée, avez-vous vu comment la petite Billie Lou ressemble à son papa, Alex Mentink? Non, mais, ils sont adorables ensemble!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

I swear she looks like me......... 🙄

Une publication partagée par Alicia (@aliciamoffet) le

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES